Heroes Stories est un forum RPG créer sur les bases de la série Heroes.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Connais-tu la différence entre ici et ailleurs? (pv Nathan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: Connais-tu la différence entre ici et ailleurs? (pv Nathan) Lun 19 Avr - 20:02

Blodwyn était... comment dire.. ? Désespérée ? Déprimée ? Affligée ? Une fois de plus, elle avait réussi à s’échapper de l’orphelinat où elle était. Décidemment, ils n’étaient vraiment pas doués. Ou alors, ils avaient beaucoup, beaucoup de progrès à faire niveau garde d’enfants. Sérieusement, n’importe qui, d’après la jeune fille, pouvait s’enfuir ; n’y était-elle pas arrivée, une fois de plus ? Et pire encore, ils leur allaient prendre d’une à trois heure pour ce rendre compte que l’irlandaise s’était échappée ; le temps qu’un des orphelins ne remarquent l’absence de musique dans la salle où habituellement elle se trouvait, et que ce même orphelin ne découvre qu’elle n’était pas non plus dans la bibliothèque, ou dans sa chambre, et qu’il les prévient. C’était toujours ainsi. Les adultes n’étaient vraiment pas doués. Surtout que c’était toujours par le même procédé qu’elle réussissait à les attraper. Un jour, peut-être, finirait-elle par changer de moyen. Peut-être... Quand l’ancien ne fonctionnerait plus, de toute façon, elle en serait bien obligée.

Ainsi, la fillette errait dans les rues. Elle supportait mal de toujours voir les mêmes murs, de toujours voir les mêmes visages, de toujours lire les mêmes livres, de toujours entendre les mêmes discours... elle en avait eu marre, et avait eu besoin de changer d’air. Oui, oui, cette jeune fille à bien onze ans ; mais elle ne pense pas comme quelqu’un de son âge, ce que peu de personne ont compris. Et encore... ceux qui l’ont compris sont aujourd’hui six pieds sous terre. Paix à leurs âmes. Cela avait toujours était ainsi, cela était encore ainsi, et cela resterai ainsi. Toutes les personnes importantes pour la petite irlandaise avait mal fini : fous, morts... des sorts peu enviables. C’est pour ceci qu’elle repoussait tous les gens qui essayaient de sympathise avec elle ; elle était un aimant à malheur, et tout ceux qui la côtoyaient finissaient comme ceux cités précédemment. Si bien qu’elle avait fini par ce convaincre qu’elle en était la cause (ça, plus son père dans son enfance, ça fait déjà beaucoup).

Son errance avait fini par la menée aux abords du pont de Brooklyn. Oh, pas dessus, mais dessous, dans les environs. Ce pont la fascinait presqu’autant qu’elle détestait la ville où elle se trouvait. Bien sûr, elle ne se risquerait jamais à aller dessus, quelque soit le moyen de transport ; le vertige est une chose dont on ne guérit pas facilement, malheureusement. Mais, en ce début d’après-midi, il ferait un beau modèle. Blod’ avait la ferme intention de dessiner, et, pour le coup, ce pont lui faisait envie. Dans un coin où elle ne dérangerait pas, elle s’installa, et sortie un crayon, une gomme, et un stylo, et commença à croquer. La fillette n’était pas qualifiée de "prodige" pour rien ; ces dessins étaient bien loin de ceux qu’un enfant de son âge aurait faits, mais ils étaient bien différents de la réalité. Elle avait en horreur de représentée traits pour traits la réalité. Ses courbes étaient tordues, le pont semblait pris dans un vent qui le faisait bouger, les voitures étaient inexistantes, et les rares êtres humains représentés n’étaient rien de plus que des ombres distordues et étirées. Oui, c’était ainsi que le monde qui l’entourait était pour la fillette. Ne cherchez pas à la comprendre ; vous n’y arriveriez pas. Et puis, un vent mesquin arracha sa feuille. Blodwyn se contenta de la regarder s’envoler loin d’elle. Tant pis, elle en referait un à une autre occasion ; elle n’allait pas lui courir après alors qu’elle avait si peu de chance de le rattraper. Dommage, elle n’avait plus d’autre feuille pour recommencer ; elle le ferait plus tard. L’irlandaise ne chercha même pas à savoir où son dessin avait pu atterrir, après tout, ce n’était rien de plus qu’un dessin, un jour ou l’autre, il aurait bien finit par disparaître ; elle regrettait seulement de ne pas l’avoir terminé.

Toujours assise, elle ferma doucement ses yeux, se mettant à écouter les bruits divers et variés de la ville : les moteurs, l’eau s’écoulant, les disputes d’un couple qui se trouvait dans les environs, les rires d’enfants, les pleurs d’autres. Ici, il n’y avait aucun chant d’oiseau, aucun cri d’animaux sauvages... Même le souffle du vent n’était devenu qu’un murmure. C’était pour cela qu’elle haïssait cette ville ; toutes les villes d’ailleurs. Elle ne se sentait chez elle qu’en Irlande, ou en campagne, pas entre les murs d’immeubles comme ceux de cette ville. Elle finit par lâcher en un soupir :

-Décidemment... Je hais cette ville ; elle a vraiment tout pour me déplaire... rien à faire...

Elle se fichait pas mal que quelqu’un l’entende. C’était son opinion ; on était libre d’expression, oui ou non, dans ce pays ? De toute façon, elle était bien trop franche pour dire ce qu’elle ne pensait pas. Et puis, qui pourrait lui en vouloir pour cela ? N’était-elle pas seulement une gamine d’onze ans ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan Petrelli

# WARRIOR #

Messages : 3182
Age : 34

Passeport
Puissance:
55000/65000  (55000/65000)
Lieux de résidence:


MessageSujet: Re: Connais-tu la différence entre ici et ailleurs? (pv Nathan) Lun 19 Avr - 20:29

Je me décidais enfin à passer sur le pont de brooklyn après quelques temps. Je gardais en mémoire l'accident de Heidi et donc la première tentative d'assasinat à mon encontre. J'ai été victime de nombreuses tentatives d'assasinats. J'ai toujours survécu. On peut remarquer que toutes ses tentatives ne sont l'oeuvre que de personnes très particulières à savoir des membres de ma propre famille. J'en avais voulu à mon père de tout ça. Je l'ai accusé de vouloir me tuer ce qui était vrai d'ailleurs à l'époque. J'étais décidé à affronter les démons de mon passé. Il fallait que je passe un cap. Des personnes comme moi peuvent avoir des émotions. Mais ce que je ressens le plus est toujours de la haine. Pourquoi on a voulu m'infliger cet enfer ? Je resterais torturé. Je me gare sur le côté. Je décidais de me promener et de réfléchir à tout ça. J'étais en colère et anéanti. Toutes ses émotions se bousculaient dans ma tête : culpabilité, haine, amour..... J'en avais marre. Je devais crier.

Nathan : Pourquoi m'avoir infligé ça !!!!!!!!!!!

Je m'en foutais royalement de savoir si quelqu'un était là pour entendre cette phrase. Qu'est-ce qu'aurait dit Tyler pour me réconforter ? Cela faisait un certain temps que je ne l'avais pas vu. Je voulais le voir. Il m'aurait réconforté. J'ai fait des choses depuis..... Mon côté homme de pouvoir a repris le dessus surtout quand j'ai rencontré ce journaliste que je surveille de près d'ailleurs. Mais j'entends soudainement je hais cette ville, elle a vraiment tout pour me déplaire, rien à faire. J'allais vers cette voix. Je vois une petite fille assise. Qui était-elle ? Et qu'est-ce qu'elle faisait ici toute seule ?

Nathan : Je suis désolé, j'ai entendu ce que tu as dit. Je comprends tout à fait pourquoi tu dis ça. Les choses vont s'arranger, tu verras. J'ai oublié, mon nom est Nathan Petrelli. Qui es-tu ?

Je me demandais toujours pourquoi elle était ici. Qu'est-ce que faisait une petite fille de son âge ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Connais-tu la différence entre ici et ailleurs? (pv Nathan) Mar 20 Avr - 11:32

Blodwyn soupira. Les bruits étaient insupportables finalement. Toujours les mêmes, se répétant sans arrêt, sans cesse, sans pause. La fillette n’en pouvait plus, et finit par rouvrir les yeux. Personne ne la regardait. Elle était invisible aux yeux du monde, ce qui n’était pas plus mal. Si elle avait faire un souhait, saurait été celui de disparaître ; que tout le monde l’oublie. Qu’elle ne soit plus qu’une ombre, un souvenir oublié, un songe effacé... Ou alors... elle aurait voulu oublié. Tout oublié. Qui elle était. Ce qu’elle était. Ce qui lui était arrivé. Tout. Devenir amnésique, tout simplement. Mais il semble que le destin et le hasard s’amusaient trop à la voir souffrir pour lâcher un jouet aussi intéressant. Car oui, c’était bien ce qu’elle était ; un jouet. Juste un jouet. Celui que les hommes essayaient d’instruire, d’éduquer, que le temps s’amusait à faire vieillir, que le destin privait de ses rêves ; une petite poupée qui aurait dû être belle, et se taire. Malheureusement, se plier aux règles n’étaient ce que l’irlandaise faisait de mieux... tout compte faire, c’était même ce qu’elle faisait le moins bien. La preuve ? Qui venait de s’échapper de l’orphelinat dont elle n’aurait pas dû sortir ? Qui osait dire tout haut ce que certains pensaient tout bas ? C’était bel et bien Caelan, et personne d’autre.

Plongeait dans ses réflexions, cela ne l’empêcha pas d’entendre quelqu’un se rapprocher d’elle. Allons bon, qui allait l’ennuyer cette fois-ci ? Et surtout, qu’allait-il lui demander ? Ce qu’une petite fille de son âge pouvait faire seule, dehors, sans ses parents à l’horizon ? Qu’elle était trop jeune pour affirmer ce qu’elle venait de dire ? Elle soupira de nouveau, juste avant que l’inconnu ne commence à parler. Blod’ se retourna et se leva, pour regarder son interlocuteur. Il s’agissait d’un homme, point qu’elle avait pu établir en entendant sa voix, d’une quarantaine d’année, environ ; peut-être un peu moins. Une attitude sûre de lui.

Plongeait dans son observation, elle n’en oublia pas moins d’écouter ce que cet homme lui disait. La fillette haussa un sourcil. Et bien... Une fois qu’il eut terminé ; elle était tout de même un minimum polie, elle lui répondit.


-Pourquoi t’excuses-tu ? Tu n’as rien fait de mal ; n’importe qui aurait pu m’entendre. Je men fiche. Par contre, s’excuser ne sert à rien, quelque soit la situation. Si tu blesses quelqu’un, peu importe les excuses que tu pourras lui faire, elles n’effaceront pas que tu as. N’ai-je pas raison ?

J’ai bien dit un minimum, elle et le vouvoiement, cela fait deux. Jamais, au grand jamais, elle ne vouvoiera quelqu’un. Cette personne aurait pu être le président, ç’aurait été identique. D’ailleurs, après mûr réflexion, cet homme, sa silhouette, son visage ; tout cela ne lui était pas inconnu. Pourtant, cela ne faisait que peu de temps (à peine un ou deux ans) qu’elle était dans cette ville.
Non, elle ne parlait pas comme une fillette de onze ans. Elle parlait d'une manière bien plus mature, plus réfléchit. Elle n'était pas une "prodige" pour rien. Elle espérait avoir étonné cet homme, qui semblait trop sûr de lui à son goût. Et puis, elle continua.


-Tu comprends ? Comment peux-tu prétendre comprendre ? Tu n’es pas moi. Tu ne peux pas savoir pourquoi j’ai dit cela... et donc comprendre t’es impossible.


Oui, Blodwyn était très calme. Son visage, son attitude, tout était calme. Parce qu’elle l’était réellement. Elle n’était que rarement en colère, et ce n’était pas à cause de simples mots qu’elle allait l’être. Mais son raisonnement était tout à fait logique. Cet homme n’était pas lui, il ne pouvait pas comprendre ses problèmes, et donc sa situation lui échappée.


-S’arranger ? S’arranger !? Jamais les choses ne s’arrangeront pour moi. Malheureusement. Je suis un porte-malheur, à la manière des chats noirs. Toutes personnes qui croisent ma route, ou qui me sont chers, finissent mal. J’espère, quand même, que tu n’auras pas le même sort qu’eux...


La fillette était toujours aussi calme. Et elle était sincère. Elle savait ce qu’elle était. Elle savait que rien ne pourrait jamais changer pour elle. Elle savait que, peu importe ce qu’on lui dirait, son avis sur la question ne changerait pas. Si jeune, était déjà tellement pessimiste. Je vous jure. D’ici quelques années, à ce rythme, le taux de suicide chez les jeunes risquait d’augmenter, s’ils devenaient tout comme elle. Bold’ était vraiment doué pour se perdre dans ses pensées, ceci, en est la preuve, n’est-ce pas ? Mais bien vite, elle les recentra. Cet homme, même son nom ne lui était pas inconnu...

-Nathan Petrelli... ce nom m’est vaguement familier...

Et puis, elle se mit à rire. Sa question était idiote. Mais surtout, elle n’avait pas de réponse. Oh, bien sûr, elle comprenait dans quel sens il l’avait posé, mais la question en elle-même était stupide. Qui était-elle ? Une humaine parmi tant d’autre. Un mouton dans l’immense troupeau qu’était l’humanité... La fillette arrêta de rire, pour tout de même lui fournir une réponse.

-Qui je suis..? Je l’ignore... hélas. Mais dans le monde où nous vivons, qui sait réellement qui il est... Enfin, je suppose que c’est mon identité qui t’intéresse... n’est-ce pas ? Je me nomme Blodwyn Caelan Ó Súilleabháin, mais appelle-moi Cae’, ou Blod’, c’est plus court, et plus facile à retenir.

Non, pas de enchanté, ni de bonjour, pas plus que de ravie de vous rencontrez ; rien de tel. Oui, elle connaissait les bonnes manières, mais elle ne jugeait pas utile de les appliquer. Mais surtout, dire une telle formule, aurait été mentir ; elle n’était pas enchantée de rencontrer cet homme, peu importe qu’il était.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan Petrelli

# WARRIOR #

Messages : 3182
Age : 34

Passeport
Puissance:
55000/65000  (55000/65000)
Lieux de résidence:


MessageSujet: Re: Connais-tu la différence entre ici et ailleurs? (pv Nathan) Mar 20 Avr - 12:22

Finalement, elle avait raison. Pourquoi s'excuser ? Cela ne sert à rien. J'aurais perdu, tout perdu. Je sais que je ne pourrais redevenir l'être que j'étais avant. La trahison m'a changé. Elle ose dire que je ne peux pas comprendre mais au contraire je peux tout à fait la comprendre. Je ne suis plus à ma place dans ce monde depuis tellement longtemps, depuis le jour où j'ai tout découvert, depuis le jour où j'ai appris que ma vie était un mensonge. Elle serait un porte-malheur ? Non, je ne crois pas, quand même pas. Elle espère que je ne subirais rien mais je sais déjà que je subis une seule chose, c'est l'enfer. Je fais subir cet enfer aux autres. Je suis d'accord sur un point : nous ne savons pas qui nous sommes réellement. C'est pour ça que j'ai commencé une quête sur moi-même afin de découvrir qui je suis et ce que ma famille est réellement. Je la voyais rire. Cela faisait du bien d'entendre une petite fille rire. Mais elle a repris son sérieux ensuite. Je peux voir qu'il reste encore des personnes avec une âme sur Terre. Je l'ai perdu. En tout cas, elle a un joli nom mais je vais l'appeler Blod comme elle me l'a indiqué.

Nathan : Mon nom est familier en effet. Je suis un homme politique qui est venu ici pour faire le point. Ici, ma femme ou plutôt mon ex-femme a eu un grave accident. C'était ici d'ailleurs. Cette histoire avait changé ma vie. Je sais que personne ne peut réparer le mal qu'il a causé. J'ai blessé les personnes qui étaient importantes à mes yeux. Je n'ai pas vraiment ma place dans ce monde non plus. Tu es quelqu'un qui a une longue vie devant toi Blod. Pour moi, je sais que c'est autre chose qui va bientôt m'attendre : l'enfer. Je peux comprendre que nous ne savons pas qui nous sommes réellement. J'ai été dans ce cas-là et crois-moi, lorsqu'on apprend la vérité, la vie change une personne. Je ne pense pas que tu sois une personne qui cause tant de malheurs. Je sens que tu es une jeune fille qui peut faire de grandes choses.

Finalement, je rencontre quelqu'un qui ressent les mêmes choses que moi. Elle sent qu'elle n'a pas sa place. Le destin a voulu me l'envoyer vers moi. Est-ce pour me montrer que je ne suis pas seul ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Connais-tu la différence entre ici et ailleurs? (pv Nathan) Jeu 22 Avr - 15:09

Finalement, peut-être que tous les hommes n’étaient pas comme Blodwyn le croyait... Mais la fillette ne tirait pas de conclusions trop hâtives. Certes, cet homme paraissait... comment dire... différent ? Seulement, ne dis-t-on pas des apparences qu’elles sont souvent trompeuses ? De plus, elle avait cessé de faire confiance aux autres. De toute façon, la confiance était une chose qui se gagnait, n’est-ce pas ? Et ce n’était pas en quelques minutes, avec quelques mots justes qu’on arrivait à la gagner. C’était pour cela qu’elle restait tout de même un peu réticente, voir légèrement mal à l’aise à parler avec cet homme. Elle essayait tout de même que cela ne se voit pas trop ; qui sait comme Nathan –puisque tel était son nom- aurait pu réagir à cela.

Un politicien... tient donc... Ceci expliquait le pourquoi son nom ne lui était pas inconnu. Enfin un mystère de résolu. Quoi que... Blod’ ne s’intéressait pas particulièrement à la politique. Cet homme devait donc être quelqu’un d’assez important pour qu’elle connaisse son nom. Enfin... Cette information ne l’intéressait pas plus que cela, et elle passa bien vite à la trappe.
Une ex-femme... décidemment, de nos jours, tous les problèmes viennent de la famille. "J’ai blessé les personnes qui étaient importantes à mes yeux" finalement... Blodwyn et lui avaient certainement plus de points communs qu’elle ne voulait le reconnaître. Tout comme elle, il avait blessé ces gens qui étaient importants pour lui, certainement sans le voir.

Une longue vie, c’est bien... mais dans le monde dans lesquels ils vivaient, cela ne voulait absolument rien dire. La mort peut frapper sans que l’on s’y attende ; elle avait déjà montré qu’elle en était capable. Et n’hésiterait pas à rappeler à l’ordre quiconque mettrait en doute sa suprématie. Oui ; sa suprématie. On disait des présidents, ou des dictateurs qu’ils contrôlaient un pays. Au fond, une seule chose régit la vie des hommes : le cycle de la vie et de la mort. On nait tous pour mourir un jour, n’est-ce pas ? Mais il reste toujours cette question, à laquelle aucun vivant n’a la réponse : après la mort, qu’y a-t-il ? Nathan semblait faire parti de ceux qui croyaient à l’enfer... ou alors s’attendait-il à le trouver ici, sur Terre ?
La vérité ? Quelle vérité ? Il n’y avait pas de vérité, comme il n’y avait de réponse à la question qui sommes-nous. Ou plutôt, si, il y avait une réponse, mais qui changeait pour chaque personne. Pour certains, la réponse être un homme était suffisante, pour d’autre c’était être moi, et certain encore cherchait toute leur vie la réponse à cette question sans la trouver. Et c’était de cette troisième catégorie que risquait de faire partie la jeune irlandaise.

Une fois qu’il eut finit, Blod’ cligna des yeux une fois, un peu fatiguée, bailla légèrement, et s’étira, avant de prendre la parole.


-Un accident... c’est ce qui arrive sans cesse autour de moi. Un accident... deux accidents... trois accidents... toujours mortels. C’est d’ailleurs pour cela que j’ai fini orpheline. Enfin... Plutôt que de réparer le mal que tu as causé, cherche à ne plus en causer ; ce sera déjà un bon point, tu ne crois pas ?

Avant de donner des conseils aux autres, peut-être la fillette devrait-elle les appliquer à elle-même... Ce n’est pas faute d’avoir essayé, mais elle n’y arrivait pas. Elle ne cessait de répandre le malheur autour d’elle. Malheureusement...

-Une longue vie ? Bien... a quoi me sera-t-elle utile ? S’y ça se trouve, en rentrant à l’orphelinat, je me ferais renversée, et mourrait, alors, à quoi cette longue vie m’aurait été utile ?

Et elle disait cela en souriant. Et pourtant son sourire était sincère, même s’il n’était destiné à personne. L’espace d’un instant, elle resta silencieuse. Elle réfléchissait aux mots justes à employer. Ceux qui correspondraient exactement à ce qu’elle voulait dire. Et finalement, ce n’étai pas si simple que cela...


-Peut-être que je pourrais faire de grandes choses... mais j’avoue ne pas en être sûr... Mais je sais que c’est moi qui apporte ces malheurs... et inutile de me contredire... Mon opinion là-dessus ne changera pas... jamais...

Oui... c’était trop dur pour elle de se dire que, jusqu’à présent, elle a passé son temps à regretter une chose dont elle n’était même pas coupable. C’était tellement plus simple de ce convaincre du contraire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan Petrelli

# WARRIOR #

Messages : 3182
Age : 34

Passeport
Puissance:
55000/65000  (55000/65000)
Lieux de résidence:


MessageSujet: Re: Connais-tu la différence entre ici et ailleurs? (pv Nathan) Jeu 22 Avr - 16:52

Je ne vais pas la contredire. Je ne pense pas qu'une jeune fille comme elle puisse apporter autant de malheurs sinon, je me serais trompé sur le monde. Mais elle sait au moins qu'elle a la possibilité de faire de grandes choses. Elle est à un âge où on peut réfléchir sur son avenir, on peut même choisir. Je n'ai pas eu la même chance qu'elle. Cependant, elle m'a dit quelque chose qui m'a fait réfléchir. Elle m'a dit qu'il fallait mieux ne plus causer de mal au lieu d'essayer de le réparer. Cela pourrait être vrai pour la majorité d'entre nous mais pour moi, c'est plutôt difficile. Cette quête de pouvoirs est en train de me détruire de l'intérieur. Je combats cet instinct là, je ne sais pas si je vais pouvoir de nouveau être un humain comme les autres. Je voyais qu'elle était fatiguée ce qui était tout à fait normal. Mais je remarquais qu'elle avait besoin que quelqu'un la soutienne. Elle ne pense pas avoir une longue vie devant elle mais en ce qui me concerne, je sais que bientôt ma vie va changer tout dépend de celui qui gagnera en moi : l'humanité ou le monstre qui est en moi.

Nathan : Pour tous ses accidents, je pense que tu n'es pas la cause de tout ça. Mais je ne vais pas insister plus longuement là-dessus. Pour l'accident, en fait, ce n'en était pas vraiment un. On a essayé de me tuer et c'est mon ex-femme qui en a subi les conséquences. Ne plus faire de mal à qui que ce soit, j'aimerais le faire. Mais je ne sais pas si je vais y arriver. Quelqu'un m'a aidé à voir un autre chemin que je pouvais suivre. Pour tout le monde, il existe un chemin différent. Il peut exister pour toi un chemin différent que tu peux emprunter afin de mener une autre vie, afin d'être comme toutes les jeunes filles de ton âge même si pour ma part, tu es quelqu'un qui m'a beaucoup mieux conseillé que d'autres adultes que je connais. J'essaye de retrouver l'homme que j'étais, mais j'ai toujours cette rage en moi, celle qui me fait penser que certaines personnes m'ont menti et trahi sur ma vie toute entière. Tu ne vis pas au moins dans l'illusion. J'ai connu l'illusion pendant toutes ses années et depuis je dois combattre mes propres démons.

J'aimerais tellement lui montrer qu'il peut exister une autre vie, une vie où les jeunes filles de son âge peuvent être heureuses mais je sais que c'est une illusion. Comment lui montrer le contraire alors que je sais que pour moi, cela était une illusion ? Mais elle était partie. Je repartais de mon côté vers d'autres lieux toujours en train de me poser des questions sur mon existence.

Fin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Connais-tu la différence entre ici et ailleurs? (pv Nathan)

Revenir en haut Aller en bas

Connais-tu la différence entre ici et ailleurs? (pv Nathan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: New-York :: Pont de Brooklyn-