Heroes Stories est un forum RPG créer sur les bases de la série Heroes.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

L'ange pleureur (solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Tyler Laughlin

# WARRIOR #

Messages : 4004
Age : 25

Passeport
Puissance:
40000/50000  (40000/50000)
Lieux de résidence:


MessageSujet: L'ange pleureur (solo) Lun 10 Mai - 23:13

[note : même si ce sujet se passe après Zen, restons zen (PV avec Nathan Petrelli), il sert d'explication à celui-ci, car il donne des précisions sur ce que mon personnage a vu, cette présence dont il a gardé le secret.]

Un beau soir, très calme pour une fois.
J'étais seul dans mon appartement, comme pratiquement tout le temps, devant la télévision. Je regardais un film d'horreur, que j'avais loué la veille, pour tester ma sensiblité face à l'atrocité que je voyais. Ce film parlait d'une femme, jeune étudiante prodige en archéologie, qui porta sa passion vers une maison, abandonnée depuis maintenant plus d'un siècle. La moitié des objets, qu'ils soient essentiels ou accessoires étaient brisés ou bien poussiéreux. Ils évoquaient une telle tristesse que personne n'oserait rester dans cette maison si ancienne. Mais, ne reculant devant rien, elle entra quand même et commença à visiter. Je commençais à me tenir sur les bords de mon canapé, se demandant ce qui allait se passer ensuite. Allait-elle rencontrer dans la mort dans cette sinistre atmosphère ? Allait-elle faire une découverte importante ? Bien sûr, sans don de prédiction vachement développé, je ne pouvais pas savoir à l'avance ce qui allait se passer. Ma seule solution était donc d'attendre, attendre le moment fatidique où j'allais enfin savoir ce qui arrivera à cette femme.

Ayant fini de ramasser tous ces objets dignes d'une véritable brocante, elle décida de monter visiter le premier étage, celui des chambres. Si j'étais à sa place, je n'aurai très certainement pas fait une chose pareille, trop effrayé par la puissance de l'inconnu. Qu'allait-elle trouver là-bas, bien sûr, je ne pouvais que l'ignorer, n'yant malheureusement pas construit le film. Le réflexe idiot de fermer les yeux me vint, j'ignore pourquoi. La peur était sans doute là.

Au moment d'ouvrir les yeux, elle aussi était prise de panique par cette pièce, qui n'était autre que la chambre à coucher de l'ancien chef de maison, à savoir Nicholas Harrington, si j'ai bien suivi. Cette partie de la maison était remplie de statues d'anges mais pas ces anges que l'on voit plus communément partout, que ce soit par pur esprit de décoration ou pour un esprit commémoratif. Ils avaient leurs mains sur leurs visages, comme pour cacher des éventuelles traces de larmes, alors que ce ne sont que des êtres de pierre, et non des êtres de chair et de sang. J'ignorais la raison qui fondait leur présence dans cette chambre mais il devait y avoir un rapport avec la fin tragique prédite par un début de film que je n'ai toujours pas compris.

Elle les scrutait un à un du regard, pensant comprendre leur présence ici, mais rien ne lui parvint, aucune information. Elle allait donc continuer sa visite, sans se soucier de leur présence. Le film n'est maintenant centré que sur elle, la présence des anges doit être volontairement oubliée pour ménager le suspense de la découverte de la véritable cause de la mort de cette passionnée d'archéologie. Je m'accroche donc aux bords de mon canapé, attendant le moment où elle serait surprise.

Elle se retourna et vit la surprise prévisible sans pour autant l'être réellement. Les anges avaient tous bougés et s'étaient avancés vers elle, adoptant désormais une expression cannibale face à une victime potentielle. Mais comment un ange peut-il être un cannibale ? Par définition, ceci est impossible.

La suite se passa de commentaires, remplie d'effets spéciaux réalistes mais tout de même vachement effrayant. La femme était morte mais son corps n'était plus là. Elle n'avait jamais existé. Les anges reprirent leur place, le film était fini. Ma soirée étant parfaitement achevée, j'éteignis mon téléviseur et me dirigea vers la cuisine, afin de remplir ma bouteille d'eau, avant d'aller me coucher.

Chose faite, je me dirige donc vers ma chambre, les yeux affaiblis par mon film;. J'ouvre la porte et trouvai l'impensable juste devant mes yeux : un ange pleureur. Je devais devenir fou, ce n'était pas possible autrement. Comment une créature de fiction pouvait-elle être ici dans ma chambre alors qu'elle ne pouvait pas avoir une existence réelle à mes yeux ? Tout ceci est impossible, je ne pouvais pas voir cet ange, la folie me gagnait alors. Pour vérifier mon état de santé mental, je m'approche de cette apparence d'ange pleureur, qui se dressait devant mes yeux, et tendis ma main afin de le toucher. Si cette chose était réelle, je sentirais quelque chose sous ma main.

Le résultat de mon test ne fut pas celui que j'espérais car cette présence parvenait à animer ce sens qui est le toucher. Je n'étais pas fou, cet ange était là.


Inconnu : Tout comme moi je te vois. Je suis ici avec toi.

Lorsque je me retourne, un homme se dressait derrière moi, avec très certainement une arme cachée pas loin.

Inconnu : Mais voyons, n'ai pas peur. Je ne te veux aucun mal
- Mensonge !

Dans le fond, je savais qu'il mentait et son geste suivant me confirma cette hypohtèse qui animait ma conscience. Il avait effectivement un couteau pas loin. Je devais me défendre mais l'heure tardive n'était pas idéale pour utiliser mon pouvoir de pyrokinésie et pour réveiller tout le monde y compris Nathan. Que faire ?

Inconnu : Ne fais rien, ce n'est qu'un conseil venant de ma part.
- Comme si je...je...

Je me sentais mal. Il ne me quittait pas du regard, l'ange non plus. J'étais leur jouet muet, qui ne pouvait strictement rien faire. La douleur était telle, qu'elle me fit tomber à terre. L'homme se tenait à présent au dessus de mon corps.

Inconnu : Je ne vais pas te tuer mais nous nous reverrons bientôt, tu peux en être certain. Je serais ravi de rencontrer Nathan encore une fois, et de te rendre fou à nouveau. Je pourrais enfin passer à l'action grâce à toi.

Mes yeux se fermèrent devant un rire diabolique. L'homme quitta mon appartement et claqua la porte pour faire un bruit énorme, certainement destiné à réveiller les habitants de l'étage. J'espère que Nathan ne me verra pas dans cet état, allongé par terre, se remettant de la présence d'un ange pleureur et d'un fabricant de folie.
Revenir en haut Aller en bas

L'ange pleureur (solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: MANHATTAN :: - MANHATTAN UPTOWN :: Appartements et Lofts :: Appartement de Tyler Laughlin-