Heroes Stories est un forum RPG créer sur les bases de la série Heroes.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

A long journey home [ft Tyler]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: A long journey home [ft Tyler] Dim 16 Mai - 19:41

&

A long journey Home

20h30, Brooklyn, une ombre furtive se glisse le long des hauts appartements encastrés les uns dans les autres. Une jeune femme, crinière blonde retombant en cascade sur ses épaules, veste en cuir marron, les écouteurs sur les oreilles et un sac de voyage à la main semble perdue dans ses pensées. Cela fait à peine quelques heures que Zoé a débarqué sur le sol américain et elle est encore déboussolée par le voyage. Et plus que le décalage horaire, c'est cette impression désagréable de n'avoir plus de repères qui la gêne. Plus de quartiers bien connus, de voisins qui vous saluent d'un signe de la main quand vous partez au travail et qui vous souhaite une bonne journée, plus de magasins habituels où l'on sait qu'on va trouver tel ou tel parfum, telle ou telle glace, plus de couleurs ni d'odeurs habituelles. Tout est nouveau, inconnu, et en quelque sorte très effrayant. Si cela ne tenait qu'à elle, elle courait jusqu'à l'aéroport et s'enregistrerait pour le prochain vol à destination d'Orléans. Mais elle ne peut pas, elle n'en a pas le droit, elle doit se faire à cette nouvelle vie coûte que coûte.

Et puis, au fil de ses pensées, elle repense à cette nuit, cette horrible nuit, à ces flashs, ces éclairs jaillissant du bout de ses doigts. Elle a beau tourner et retourner ça dans tous les sens, elle n'arrive pas à comprendre ce qui s'est passé. Elle a pourtant fait des recherches sur internet pour voir si d'autres personnes avaient déjà vécu de telles expériences mais à part quelques écervelés un peu allumés, personne de sérieux ne semblait pouvoir la comprendre. Ou alors, elle devenait folle, ça devait être ça, elle pétait une case. Et pourtant, les trois corps étendus autour d'elle, elle ne pouvait pas les avoir imaginé. Ces cadavres carbonisés, l'odeur acre qui s'en échappait, comment on peut inventer des horreurs pareilles. De toutes les solutions qu'elle imaginait, aucune ne lui semblait acceptable. Deux larmes roulèrent le long de ses joues mais elle sentait des picotements dans ses phalanges. Il fallait qu'elle se calme. Sortant une main des poches de son blouson, elle essuya les trainées brulantes sur son visage puis leva enfin les yeux qu'elle gardait collés sur le bitume. Elle se trouvait sur le pont de Brooklyn, icone de New York qu'elle avait si souvent vu en photo et examiner sous toutes les coutures dès qu'elle avait su qu'elle aurait à s'exiler de l'autre coté de l'Atlantique, mais jamais elle n'avait eu l'occasion de s'émerveiller sur le paysage en vrai. Malgré son cafard, elle ne pouvait nier que la vue était à couper le souffle. Tout à coup, elle se sentait mieux, toute cette étendue bleue azur sous ses pieds, cela la calmait, la rassurait. Depuis toute petite, elle avait toujours adoré l'eau et la vue lui fit repenser à Orléans, aux années heureuses passées là-bas, dans l'insouciance et la liberté conquise courageusement.

Mais elle ne pouvait pas s'éterniser. Elle avait rendez-vous à quelques rues de là pour aller chercher les clés de son futur appartement. Il n'était pas très grand, situé dans un quartier plutôt pauvre mais elle n'avait pas pu faire la fine bouche. Le loyer n'était pas élevé et elle ne pouvait pas se permettre plus luxueux. S'arrachant à sa rêverie, elle s'apprêtait à reprendre sa route mais, se retournant trop vite, elle bouscula violemment un homme qui marchait lui aussi sur le trottoir, surgi du bout du pont comme par enchantement. Ebranlée par le choc, elle faillit tomber et dut s'accrocher à la rembarde pour ne pas se retrouver les quatres fers en l'air sur le goudron. Décidément ça commençait bien: elle se mettait à frapper la première personne qu'elle rencontrait. Elle attrappa son sac de voyage qui avait glissé un peu plus loin et, désolée, elle leva les yeux vers l'étranger qui la regardait sans méchanceté. Elle pensa qu'il devait vraiment la prendre pour une gourde. Même pas capable de regarder ou elle mettait les pieds.

- Je.. Je suis vraiment désolée, j'étais perdue dans mes pensées, je.. Ne vous ai pas vu arriver!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tyler Laughlin

# WARRIOR #

Messages : 4004
Age : 25

Passeport
Puissance:
40000/50000  (40000/50000)
Lieux de résidence:


MessageSujet: Re: A long journey home [ft Tyler] Mer 19 Mai - 23:30

Une promenade tardive sur le pont de Brooklyn était une expérience assez tentante depuis très longtemps. Je n'avais jamais eu l'occasion de le faire jusqu'à aujourd'hui. Faire une virée entre amis avec mon médecin favori était une idée excellente. Lui, il était rentré chez lui depuis un moment, par habitude de se coucher tôt. Moi, l'intrus de service, je refusais de rentrer chez moi tout de suite, voulant m'éterniser dans l'obscurité naissante qui s'étendait devant moi. J'étais perdu dans mes pensées, situées entre chaque évènement qui avait pu secouer la vie d'un pyromane angélique tel que moi. Je marchais au hasard, juste pour le plaisir de marcher. Je rentrerais tard chez moi mais cela n'avait aucune importance, car je ne travaillais plus. Mon dernier emploi temporaire s'était terminé la semaine dernière. Je n'avais plus à subir la pression qui était de plannifier toute une journée. Je pouvais enfin respirer un air qui n'avait pas un goût sanguin. C'était une sortie tout ce qu'il y avait de plus ordinaire, dans un but de trouver un moyen parfait pour se détendre. Tout ce qu'il y avait autour de moi n'avait plus aucune importance. Je pouvais très bien ne pas être seul mais cela m'importait peu.

Ma marche au hasard avait percuté une jeune femme. Le fruit de mon étourderie était encore parvenu à faire une victime. Il faudra donc que je m'excuse car je pensais bien que c'était ma faute. Heureusement, elle avait pu se rattraper avec la rembarde et alla ramasser son sac de voyage qui était tombé plus loin avant de se retourner vers moi pour s'excuser.


- Non, non, vous n'avez pas besoin de vous excusez. Ce genre d'accident aurait pu arriver à n'importe qui. J'étais perdu dans mes pensées, je ne faisais plus attention à rien. Excusez mon excès d'étourderie. Tout va bien ?

Il fallait quand même que je sache si elle allait bien. La percuter de cette manière aurait pu provoquer n'importe quoi. Je m'en voudrais si c'était le cas. J'étais vraiment le pire des étourdis de cette planète parfois.
Revenir en haut Aller en bas

A long journey home [ft Tyler]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: New-York :: Pont de Brooklyn-