Heroes Stories est un forum RPG créer sur les bases de la série Heroes.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Tempête et Désespoir (PV avec Claire Bennet)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Tyler Laughlin

# WARRIOR #

Messages : 4004
Age : 25

Passeport
Puissance:
40000/50000  (40000/50000)
Lieux de résidence:


MessageSujet: Tempête et Désespoir (PV avec Claire Bennet) Lun 21 Juin - 22:14

Aujourd'hui, l'humeur de mon âme était plutôt maussade. J'étais encore sous le choc de ce que j'avais appris. Je n'en avais parlé à personne, même pas à Nathan et Caitlin, alors que j'aurais du. J'hésitais à en parler, car je ne souhaitais pas alimenter une nouvelle fois leurs inquiétudes à mon sujet. Je détestais être la source de ce genre de souffrance, mais j'avais l'impression d'être catalogué là-dessus depuis le départ. Pourquoi un pyromane tel que moi n'avait pas droit au bonheur pour une fois ?Pour illustrer mes sentiments, je n'avais aujourd'hui pas pris de livre avec moi. Je n'étais pas vraiment d'attaque à suivre un roman de manière intégrale, surtout avec la mal de tête que j'avais en ce moment, et le pansement qui n'arrêtait pas d'agresser l'endroit exact de mon ancienne blessure, celle de ma chute devant Caitlin, toujours inexpliquée d'ailleurs. Je ne cessais jamais de le remettre en place depuis quelques minutes. J'en pris un dans ma poche et remplaça le pansement usagé, avant de boire un peu d'eau. Je ne voulais pas vraiment être interrompu par quoi que ce soit. Malheureusement, j'avais oublié la moitié des choses, notamment le téléphone portable. Mon amie, la propriétaire de l'hôtel, m'avait envoyé un message en disant que je pouvais passer la voir quand je le souhaitais, si jamais je voulais avoir un peu de réconfort. Je n'avais pas vraiment la force d'y aller. Je préférais rester seul, même si je savais que c'était encore pire que tout. Je ne savais pas vraiment quoi faire pour oublier ce qui s'était passé. Même une larme osait couler. Je ne l'avais pas retenue. Je devais exprimer mes sentiments, mais je n'osais pas. Je retenais le reste de mes larmes, en gardant toujours le brillant nouveau de mes yeux de pyromane. Je m'asseyais sur un banc, je devais à nouveau mélancolique, un fantôme, enfin tout ce que je ne souhaitais pas être dans ma vie. J'étais tirallé dans tous ces refus, en plein entretien avec la nature.


Dernière édition par Tyler Laughlin le Mar 22 Juin - 9:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Tempête et Désespoir (PV avec Claire Bennet) Lun 21 Juin - 22:50

    Ennuie. Lassitude. Voilà tout ce que je ressentais, ce jour là. En effet, j'étais partie de Costa Verde car mon père était, encore une fois, trop occupé pour daigner m'accorder du temps. Et puis, j'aimais passer du temps a New York. Au moins, il s'y passait des choses intéressantes la plupart du temps. J'étais venue aussi parce que j'espérais pouvoir passer un peu de temps avec Nathan et Peter. Sauf que lorsque j'étais allez chez Peter, il n'était pas là, et que Nathan n'était ni à son bureau, ni chez lui. Le garde qui s'occupait de la sécurité de sa maison me proposa bien d'entrer et d'attendre mon père biologique à l'intérieur, car il ne devait pas tarder, mais j'avais préféré partir me promener, pour repasser plus tard. En même temps, je savais que j'aurais du prévenir que je venais, plutôt que de toujours venir à l'improviste comme ça.. Mais je n'avais pas prévue de venir à la base, sauf que Noah, mon père, avait tout simplement annulé notre après midi père/fille sous prétexte qu'il avait du travail .. J'avais l'habitude qu'il me serve cette excuse, au bout de seize ans, on commence à s'y habituer. Enfin bref, j'étais donc en ville et je me promenais tranquillement, en réfléchissant à tout ce qui m'arrivait ces temps ci. J'étais arrivé à Central Park. Le vent soufflait, faisant voler quelques feuilles d'arbres autour de moi, et me donnant froid au passage. Je fermais donc les boutons de ma veste en jean, espérant me réchauffer un peu. Je passais alors devant un banc sur lequel se trouvait un homme, que je ne connaissais pas. Il avait l'air .. Triste, mélancolique. Et la, ma nature reprit le dessus. J'avais envie d'aller le voir afin de savoir si je ne pouvais pas l'aider. Pourtant, je ne le connaissais absolument pas, et en plus, ce qu'il avait ne me regardait sans doute pas, mais j'étais comme ça.. A toujours vouloir m'occuper des autres, ça allait me causer des problèmes un jour ou l'autre. Je pouvais tomber sur quelqu'un comme Sylar. Rien qu'évoquer ce nom me donnait la chair de poule, en repensant à ce qu'il m'a fait subir.. Mais cette personne pouvait aussi être quelqu'un de bien, en proie à un grand désarroi et qui avait besoin d'aide. De toute façon, il ne pourrait rien me faire si il était .. "méchant", après tout, je suis invincible non ?! Cependant je ne devais pas avoir trop confiance en moi non plus, et je devrais être plus prudente .. Bref, je m'approchais de cet inconnu, me maudissant moi même au passage.

    -Quelque chose ne va pas monsieur ? Je peux vous aider ? Dis-je avec un sourire sincère.

    Et voilà, l'homme allait sans doute me prendre pour une de ces adolescentes fouineuses qui passent leur temps a s'occuper des affaires des autres et me dire de me mêler de ce qui me regarde. Et il aurait raison. J'étais vraiment stupide, de toujours vouloir aller vers ceux que je ne connaissais ni d'Eve, ni d'Adam. En plus, ça pouvait être très dangereux.. Alors, avant que l'on ne m'envoies sur les roses, je préférais me rattraper, enfin plus ou moins.

    -Désolé, je me mêle de ce qui ne me regarde pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tyler Laughlin

# WARRIOR #

Messages : 4004
Age : 25

Passeport
Puissance:
40000/50000  (40000/50000)
Lieux de résidence:


MessageSujet: Re: Tempête et Désespoir (PV avec Claire Bennet) Mar 22 Juin - 10:07

Pendant une période de fraicheur, qui ne me percuttait qu'à peine, mes pensées restaient toujours assez simples, animées d'exactement la même chose. Je gardais toujours, au fond de moi, le spectre de cette tempête, qui m'avait rendu ainsi : triste et mélancolique. J'étais vraiment sésemparé, dans cette volonté idiote de me réfugier dans la solitude. Que pouvais-je faire d'autre de toute façon ? Voir Nathan ou Caitlin et dire ce qui m'arrivait ? Ce qui me paraissait étrange, c'était cette douleur. Elle revint exactement au moment où je me posais ces questions. Signe ou coïncidence ? Je me posais peut-être une question qui n'avait aucune raison d'exister, mais au moins je pensais à autre chose. Le vent fit tomber quelques feuilles. Certaines me percutèrent le visage, alors je les enlevais avec ma main, même si ma volonté primaire me disait de les brûler. On ne pouvait pas utiliser ses pouvoirs sans arrêt. Là, à ce moment précis, je relevais la tête. Une jeune fille blonde était juste devant moi. Elle s'était approchée de moi et me demandait s'il y avait quelque chose qui n'allait pas. Elle me proposait finalement son aide. Je vivais dans une énième situation qui boulversait mes habitudes. Central Park avait encore gagné. Tout ce que j'espérais, c'était que ceci aille dans le bon sens, pour changer. J'en avais assez des malheurs et des obstacles. Je voulais avoir droit pour une fois au bonheur. Etait-ce trop demandé ? J'espérais que non. Avant que je n'ais le temps de lui répondre, elle s'excusait, pensant qu'elle se mêlait de quelque chose qui ne la regardait pas. Allais-je jouer les imbéciles et la rejeter ? Non, pourquoi le ferais-je ? Elle faisait attention à moi. Bon, d'accord, elle était une adolescente, mais je ne pouvais pas refuser cela. Ce serait une décision assez contradictoire avec la plus grande de mes volontés : trouver un moyen de vivre sans cette définition de fantôme solitaire.

- Non, en effet rien ne va vraiment en ce moment. Tout me tombe sur la tête et j'ai du mal encore à m'en remettre.

Pourquoi cette réaction l'avait surprise ? Croyait-elle que j'allais la rejeter ?

- En fait, je pense que tu as bien fait de venir vers moi...

*oh non, tu t'égares un peu là*

Je buvais un peu d'eau avant de me reprendre.

- Que ce soit émotionnel ou bien douloureux, ces problèmes-là me font mal. Je devrais en parler, je sais, mais j'ai très peu de personnes sur qui compter.

Elle souriait mais j'avais un peu peur. J'espérais qu'elle n'allait pas trouver mes paroles idiotes. Elles étaient sorties spontanément mais de quelle manière ? Elle ne me connaissait pas mais était tout de même venue vers moi, brisant au passage cette carapace de fantôme solitaire qui m'entourait encore. Je devrais même la remercier pour cela. Elle était certes une adolescente, mais elle avait fait largement plus que n'importe qui. Il ne restait plus que ce tambour de la souffrance émotionnelle et physique, qui résonnait en moi sans cesse depuis quelques jours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Tempête et Désespoir (PV avec Claire Bennet) Mar 22 Juin - 14:46

    A ma plus grande surprise, l'inconnu ne me rejeta pas. Au contraire même. Ça me surprenait vraiment beaucoup, car en général, lorsque je proposais mon aide à quelqu'un, que ce soit une personne que je connais où pas, on m'envoie sur les roses, ou on me prend pour une gamine totalement incapable de comprendre et d'aider. Ce qui était faux. Si ces personnes savaient un tiers de ce que j'ai vécu jusque présent.. Il ne me traiterait sans doute plus ainsi. Mais bon, je me voyais mal raconter ma vie à tout le monde afin de prouver que je n'étais pas immature et encore moins une incapable. Bref, comme pour une fois, on ne m'avait pas envoyé voir ailleurs si j'y suis, je m'étais assise sur le banc, à côté de cet homme. D'ailleurs, il avait vraiment l'air d'aller mal, il semblait même un peu perdu. Je décidais de me présenter à lui, ça serait tout de suite moins impersonnelle. Puis, quand on connait l'identité de quelqu'un, c'est quand même plus facile d'entamer une conversation avec cette personne en ayant un minimum confiance, même si on ne la connait pas. Enfin, c'était juste mon avis. Et ce n'était pas tout à fait vrai d'ailleurs, puisqu'on pouvait très bien tomber sur quelqu'un qui nous révélait comment il s'appelle, pour au final se rendre compte, que c'est une personne pas vraiment fréquentable, voir même dangereuse. Bref, je m'égarais un peu là. Je tournais ma tête vers l'inconnu tout en souriant.

    -Je ne me suis pas encore présenté. Claire Bennet ! Lançais-je.

    L'homme m'expliqua alors qu'il avait très peu de personne sur qui compter. Je pouvais un peu le comprendre là dessus. On ne pouvait pas dire que j'avais des tas d'amis prêts à m'écouter n'importe quand. A vrai dire, j'avais très peu d'amis. Non pas que je n'étais pas sociable, bien au contraire, mais bon, avec tout ce qu'il m'arrivait.. Et de toute façon, même si j'avais des tas d'amis, je me voyais mal leur parler de mes problèmes. Car avouons le, ils ne comprendraient rien. Surtout à cause de mon don.. De toute façon, même si je le voudrais, je ne pourrais pas leur en parler. Car je pourrais, par exemple, tomber sur une personne qui chercherait à me nuire si elle découvrait que j'avais un pouvoir. Bref, tout ça pour dire que je le comprenais un peu, et que je savais que ce n'était pas évident du tout.

    -Je comprends un peu. On peut pas dire que j'ai beaucoup d'amis à qui parler.. Même si se confier, ça fait du bien, surtout sur certain point.

    Je souriais de nouveau. Je n'étais pas comme toutes ces jeunes femmes, entouraient d'amis. On était loin de la pom-pom girl populaire que j'avais été avant.. Celle qui passait son temps avec ses amies, à faire du shopping, à faire des pyjamas party, à s'entrainer pour être la meilleure des pom-pom.. Tout ça, c'était tellement loin. Et ça me manquait, parfois. Mais dans un sens, j'avais de la chance d'être différente. Certes ce n'était pas tout le temps évident et parfois, je voulais être quelqu'un de normale. Mais grâce à ça, j'ai pu rencontré des personnes formidable, qui rêvent, tout comme moi, que le monde soit différent, qu'il soit meilleur. C'est pour ça que je me sert de mon pouvoir afin d'aider. Je voulais vivre dans un monde où on pouvait être en sécurité.. Enfin bref, je rêvassais trop. C'était sur qu'il y aurait du travail si on voulait que la terre soit un endroit sur, emplie de paix.. Je me tournais de nouveau vers l'homme.

    -Je sais qu'on ne se connait pas du tout mais si je peux servir.. Si tu as besoin de parler, tu peux m'en parler à moi. Bon, je ne suis qu'une parfaite inconnue pour toi. Mais justement, les inconnus ne jugeront pas, non ? Bref, je te force à rien, c'est juste que si ça peut te soulager.. Enfin voilà.

    Il n'allait sans doute pas se confier à une personne qu'il connaissait depuis à peine quelques secondes. Mais bon, si je pouvais être utile à quelqu'un, même de façon aussi anodine, si je pouvais faire quelque chose afin d'aider une personne qui en avait besoin, je devais le faire, ou au moins proposer mes services.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tyler Laughlin

# WARRIOR #

Messages : 4004
Age : 25

Passeport
Puissance:
40000/50000  (40000/50000)
Lieux de résidence:


MessageSujet: Re: Tempête et Désespoir (PV avec Claire Bennet) Mar 22 Juin - 16:40

Claire Bennet, Claire Bennet, la fille de Nathan ? Je venais de tomber par un pur hasard, alors que j'étais dans un tel état de désespoir, sur la fille d'une des rares personnes, qui comptait à mes yeux. Si le destin m'avait mené jusqu'à elle, il y avait certainement une très bonne raison. Mais laquelle ? Je l'ignorais mais je savais, qu'au fur et à mesure de notre discussion, j'allais pouvoir le découvrir. Cette tempête forgeait mon désespoir mais Claire forgerait peut-être un soupçon d'espoir capable de me sortir de tout cet enfer, qui me tendait les bras peu à peu. Allais-je lui dire que je connaissais Nathan, son père en l'occurence ? J'ignorais comment elle allait réagir si je lui disais. J'allais peut-être m'abstenir pour le moment et commencer par dire mon nom. Il était normal que je me présente également, histoire de débuter un bon échange. C'était une manière simple mais normale de commencer.

- Moi je m'appelle Tyler. Enchanté de faire ta connaissance Claire.

A priori, une adolescente, aussi rayonnante qu'elle l'était, n'avait pas beaucoup d'amis. Cette chose-là me surprit mais, dans le fond, je comprenais que cela devait avoir un rapport avec le don, qu'elle avait. Nathan m'avait dit qu'elle en possédait également un, mais j'ignorais lequel. De toute façon, ce petit détail n'avait aucune importance pour moi. Mon don et le sien forgeait notre point commun. Je le savais grâce à mes souvenirs, mais Claire l'ignorait pour l'instant.

- Il est vrai que se confier est une chose parfaite pour se soulager. Malheureusement, depuis quelques jours, je n'ose pas vraiment. Cela fait depuis un moment que je m'isole dans ma bulle de solitaire alors que je ne devrais pas. Je le sais mais je le fais quand même. Je n'aime pas vraiment la personne que je suis quand je suis seul.

Je commençais à m'ouvrir. Je disais plus de choses. Je ne me limitais plus au strict minimum. C'était un progrès venant de moi. Cela devait être à cause du fait, que son visage était quelque chose de familier pour moi. Nathan m'avait montré les photos de tous les membres de sa famille y compris la sienne en m'expliquant brièvement qui elle était. J'avais bien réussi à faire confiance à Nathan, en un temps record d'ailleurs, alors je pouvais en faire de même pour Claire. J'avais enfin trouvé une personne avec qui je pouvais ouvrir mon âme. Je pouvais encore une fois remercier le hasard que me procurait Central Park à chacune de mes venues. L'emmener vers moi avait été une bonne surprise. Elle me disait que je pouvais me confier à elle, comme elle était une parfaite inconnue pour moi, mais qu'elle ne me forçait pas à le faire. Bon, sur un point, elle n'était pas si inconnue que ça pour moi. Je connaissais son visage mais pas la personne qu'elle était. Je ne connaissais que les propos que Nathan avait tenu à son sujet, toutes les bonnes choses qu'il avait dites sur elle. Je ne pouvais pas me fier à la personnalité de Nathan pour représenter la personnalité probable de Claire. Cela se voyait qu'elle était différente de lui. Je ne pouvais pas ignorer ce genre de détail.

- Merci Claire de cette proposition mais es-tu si sûre de vouloir entendre l'intégralité de l'histoire compliquée d'un parfait inconnu ?

Le détail était vrai. Je connaissais son visage mais c'était la première fois qu'elle me voyait. Elle pouvait très bien ne pas avoir envie d'entendre la complexité de mon histoire. Cela pourrait d'accord me libérer, mais je ne voulais pas la forcer à entendre quelque chose qu'elle ne souhaitait pas entendre. Tout était si compliqué. Mes paroles s'emmêlaient mais j'avais toujours les pieds sur terre. Si je pouvais faire la lumière sur cette tempête intérieure, qui me secouait sans cesse depuis quelques jours, cela ne pouvait qu'être bénéfique pour ma personne. Mais comment se confier à elle sans dire que je connaissais Nathan ? Je ne pourrais pas tenir longtemps avec cette information-là. Si elle voulait le savoir, je lui dirais. Cela m'étonnerait que cette information-là sorte de mon propre chef. Mais bien sûr, mes prédictions se trompaient parfois. Tout pouvait encore arriver car l'avenir ne se décidait jamais sur un chemin en particulier. Tout était possible dans nos vies, même pour la mienne, que j'avais l'impression de voir partir en fumée avec toutes ces histoires. Ces nouvelles m'avaient achevé dans un sens. Je devais apprendre à me reconstruire tout en savant ceci. Cette étape allait certainement être longue et compliquée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Tempête et Désespoir (PV avec Claire Bennet) Mar 22 Juin - 17:40

    Il s'appelait donc Tyler. Ce nom ne me disait absolument rien, j'étais donc sur de ne pas la connaitre, même de nom. Il m'expliqua que ces temps ci, il avait tendance à s'isoler. Ce qui était une mauvaise chose, je le savais. Il ne fallait jamais se renfermer sur soi même, ni éviter d'être en contact avec les personnes qu'on aime. Car ces personnes sont un soutient. Pendant longtemps, ma famille, les personnes que j'aimais avaient été une de mes seules raisons de vivre. Quand je repensais à ce que j'étais, quand je croyais être un monstre, je pensais à eux. Je me disais qu'a leurs yeux, je n'en étais pas un et qu'ils m'aimaient vraiment, peu importe ce que j'étais. Enfin bon, après tout, je ne le connaissais pas, et je ne pouvais donc pas connaitre les raisons de cet isolement. Il me dit alors, ne pas aimer la personne qu'il était quand il était seul. Je comprenais un peu ce qu'il voulait dire. Avant, je connaissais certaines personnes qui avaient constamment besoin d'être entourés, sinon, une fois seule, elles n'étaient plus vraiment elles même. Dans ces cas là, il valait sans doute mieux penser à des choses positives, plutôt que de broyer du noir. Il fallait penser qu'on était pas seul, et qu'il fallait se battre, pour l'amour des siens. Enfin, je décidais de conseiller plus ou moins Tyler.

    -Si tu n'aimes pas cet personne que tu es lorsque tu es seule, alors ne sois pas cette personne. Je veux dire, évites de te comporter d'une façon qui te déplait. Pense à ceux en qui tu à confiance, ceux que tu aimes.. Je t'assures que ça aide beaucoup .

    J'ignorais si il allait m'écouter, ou si mon conseil lui serait utile d'une quelconque manière mais bon. Il me demanda si je voulais entendre son histoire. J'étais sure que si il la racontait à quelqu'un, là à moi en l'occurrence, ça le soulagerait, ça l'aiderait sans doute beaucoup. Peut-être même qu'après avoir fait un récit de ce qu'il lui arriverait, il verrait les choses plus objectivement et que là, il pourra trouver une solution à son problème. Et de toute façon, ça ne me dérangeait pas du tout, au contraire. Même si je ne le connaissais pas, il avait l'air sympathique alors je pouvais bien faire ça pour lui. Puis, j'étais sure que ce qu'il me dira ne sera pas ennuyeux, au contraire. Bref, je lui répondis, toujours en souriant.

    -Je sais comment tu t'appelles donc tu n'es plus réellement inconnu non ?
    plaisantais-je. Et oui, je suis sure que ton histoire mérite d'être entendue, et c'est sans problème, bien au contraire, que je veux l'entendre.

    J'espérais qu'après tout ça, Tyler aille beaucoup mieux. Je m'apprêtais donc à écouter son récit d'une oreille attentive.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tyler Laughlin

# WARRIOR #

Messages : 4004
Age : 25

Passeport
Puissance:
40000/50000  (40000/50000)
Lieux de résidence:


MessageSujet: Re: Tempête et Désespoir (PV avec Claire Bennet) Mar 22 Juin - 19:28

Les personnes en qui j'avais confiance étaient peu nombreuses. En fait, pour tout dire, elles n'étaient que deux désormais. Il s'agissait de Nathan et de Caitlin, les rares personnes qui avaient fait attention à moi. Ma carapace de fantôme solitaire avait éclatée en leur présence. Ils étaient vraiment des amis pour moi. Je pouvais être vraiment heureux de les connaître. Ils étaient formidables. La chance, que j'avais de les connaître et de les compter dans mes amis, était inestimable. J'étais un solitaire extrême, qui ne pouvait pas vraiment compter sur la présence d'un cercle d'amis puissant. Je devais vraiment changer ce caractère-là de ma personnalité, si je comptais apprécier la vie à sa juste valeur, ce que je ne faisais pas vraiment depuis ma naissance. Claire avait l'air gentille. Bon, nous n'appartenions par vraiment à la même classe d'âge, mais cela ne m'importait pas vraiment. On pouvait apprécier la présence des gens, même les plus étonnantes personnes. J'aurais un autre point de vue. Cela ne pouvait que m'apporter de la nouveauté dans ma vie.

- Ah vrai dire, mon cercle d'amis est vraiment plus que mince. Je ne connais que quelques personnes, pour ne pas dire très peu. Je peux aller leur parler mais, j'ignore pourquoi, en ce moment, je suis bloqué. Cela doit avoir un rapport avec ce qui m'est arrivé.

Mes yeux étaient pétillants mais n'allaient pas jusqu'aux larmes, tant mieux. Je fonctionnais toujours au sens inverse de la température extérieure. Il faisait frais grâce au vent mais cela ne m'affectait pas vraiment. Je buvais même de l'eau pour pouvoir me réguler. Cette tristesse intérieure me perturbait complètement. Cela vaiat été la raison principale de mes passages à l'hôpital. Je ne m'étais pas vraiment contrôlé. Là, ça allait mieux. J'avais retrouvé ma maitrise. Je restais triste mais ce caractère normal était bien. Retrouver la maitrise de mon pouvoir me rassurait un peu sur le devenir de ma personne. Aurais-je la force de raconter mon histoire ? Je devais m'ouvrir, je le savais, mais j'avais beaucoup de mal. Je n'y arrivais pas vraiment. Je devais surmonter ma peur et m'ouvrir. Elle souhaitait l'entendre. Je devrais pouvoir le dire. Je pensais que commencer par le simple début était mieux. Débuter par la surprise qu'avait fait mon ami était la meilleure solution pour partir du début.

- A vrai dire, mon histoire est assez compliquée mais je vais essayer de simplifier les choses pour l'éclaircir. Pour me faire plaisir, un ami, que je ne connaissais depuis un moment, m'avait fait une surprise. Il avait réalisé l'objet d'une de mes passions que j'avais depuis l'âge de 16 ans, une passion pour une pièce de Shakespeare, Hamlet. Il avait réussi à me recommander à quelqu'un, qui a l'intention d'adapter la pièce de nouveau, avec des nouveaux acteurs. Je l'ai rencontré récemment et j'ai pu obtenir le rôle d'Hamlet, alors que je ne suis qu'un amateur. Je n'ai jamais joué dans une quelconque pièce professionnelle. Je n'ai pas vraiment d'expérience. Mais j'ai été pris, la chance était sur ma personne ce jour-là. La partie chanceuse a duré pendant un moment mais cela a tourné au drame récemment et sous deux formes. Tu veux réellement que je te continue à te raconter tout ceci ?

Raconter ces deux drames que j'avais vécu à une adolescente comme Claire, je ne savais pas si c'était une bonne idée. Elle était si souriante. On dirait le visage d'un ange. Je n'avais pas envie d'être responsable de la disparition de ce sourire magnifique. Je comprenais maintenant la signification exacte de toutes ces bonnes choses que m'avait raconté Nathan. Claire était vraiment quelqu'un de bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Tempête et Désespoir (PV avec Claire Bennet) Mar 22 Juin - 20:03

    Tyler m'expliqua avoir très peu d'amis. C'était la même chose pour moi.. Enfin, j'avais ma famille, qui était plus ou moins grande. Mais niveau amis, ce n'était pas le top, bien au contraire. Enfin bref, il commença à me raconter ce qu'il lui arrivait. Je l'écoutais d'une oreille attentive. Il avait l'air vraiment passionné par ce qu'il faisait, par le théâtre. Je ne pus m'empêcher de sourire, lorsqu'il me raconta sa passion pour Hamlet. C'était quelque chose qu'il aimait énormément apparemment. C'était bien d'avoir quelque chose qu'on aimait autant. Moi à l'époque, c'était être Pom-pom girl qui me passionnait, même si ce n'était sans doute pas comparable du tout avec le théâtre, mais bon. Il s'arrêta alors lorsqu'il arriva à la partie dramatique de son histoire. Je me demandais ce qu'il avait. Peut-être ne voulait-il pas m'en dire plus, mais qu'il n'osait pas me le dire ? Après tout, je ne le connaissais pas, et je venais l'ennuyer, même si il m'avait plus ou moins assuré le contraire. J'étais aller lui adresser la parole alors que je ne l'avais jamais vu auparavant et qu'en plus, il n'avait pas l'air d'aller très bien. Oui, c'était peut-être ça. Ou alors, c'était trop difficile pour lui de me raconter ça. Ou bien encore, il n'osait pas, car il pensait qu'il m'ennuyait, même si ce n'était évidemment pas le cas. Dans tous les cas, je ne savais pas quoi faire pour le rassurer, pour lui faire comprendre que ça ne m'ennuyait pas du tout, et que si en réalité, il ne voulait pas m'en parler, je comprenais tout à fait. Mais si je faisais ça, c'était surtout pour l'aider lui, car même si je connaissais Tyler que depuis quelques minutes à peine, il avait l'air de quelqu'un de gentil et de bien. Et puis, la première impression est souvent vrai, non ? Même si ce n'est pas toujours le cas, lorsqu'on à affaire à des personnes qui essayent de gagner votre confiance pour ensuite vous trahir de la pire manière qu'il soit, qui vous révèle alors leurs vrais visages.. Enfin, là, je m'égare à nouveau.

    - Tu avais vraiment l'air passionné par le théâtre. C'est génial d'avoir une activité qu'on aime comme ça.. Pour répondre à ta question, oui, je veux réellement entendre ton histoire. Sauf si tu ne veux pas, ce que je comprendrais bien sur. Mais je pense vraiment que ça peut te faire du bien, que ça peut te soulager et t'aider à voir plus clair dans tout ce qu'il se passe. Je ne t'obliges a rien évidemment, on peut arrêter là si tu le désire. C'est comme bon te semble.


    Je lui souris de nouveau. C'est vrai que ça ne devait pas être évident pour lui, de raconter un drame qui lui était personnellement arrivé, à moi en plus, qu'il connaissait depuis cinq minutes, et encore. Bref, quoi qu'il déciderait, je ferais ce qu'il veut. Si il veut continuer de me raconter ce qu'il lui est arrivé, alors je l'écouterais toujours aussi attentivement, et si il voulait qu'on change de sujet, et bien c'est ce qu'on fera.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tyler Laughlin

# WARRIOR #

Messages : 4004
Age : 25

Passeport
Puissance:
40000/50000  (40000/50000)
Lieux de résidence:


MessageSujet: Re: Tempête et Désespoir (PV avec Claire Bennet) Mar 22 Juin - 21:31

Elle ne me forçait pas à tout raconter, mais elle pensait que cela pouvait me faire du bien. Je pourrais évacuer tous ces sentiments qui m'empoisonnaient. Cette tempête et ce désespoir devaient apprendre à s'arrêter. Cela pourrait me rendre la vie beaucoup plus facile et je serais enfin capable de tourner la page de ce qui s'était passé. Claire était peut-être la personne qui fallait pour m'aider. Je pourrais dévoiler ce poids à quelqu'un, dont je ne connaissais que le visage au départ. L'image qu'elle dégageait était celle d'une fille très gentille. La voir sourire était une vue magnifique, même si elle était assez contradictoire à ma vue, triste et incapable de sourire sincèrement. Je ne m'en sentais pas encore capable. J'allais essayer de lui révéler mon histoire, en espérant ne pas faire disparaître ce sourire.

- D'accord, je vais essayer.

*par quoi vas-tu commencer Tyler : le meurtre ou la douleur ? quel choix faire ?*

- Il y a quelques jours, j'étais à ma première répétition en tant qu'Hamlet dans un local pas trop loin de chez moi. La personne, qui m'avait engagé, voulait voir mes capacités en tant qu'acteur. Je pouvais comprendre cette décision. J'avais simplement été recommandé par mon ami. Vérifier mes aptitudes théâtrales était donc logique. C'était une sorte de test en fait. Quelques heures plus tard, elle avait effectivement pris sa décision définitive, je suis pris dans ce rôle mais bon il manque encore une Ophélie pour me seconder. Ils ne l'ont pas encore trouvé alors je ne suis pas encore prêt à monter sur scène. Ensuite, on avait prévu, avec l'ami en question, de fêter cette arrivée de chance dans ma vie. Je devais le rejoindre chez lui pour passez une soirée entre hommes, simplement lui et moi. Il profitait surtout de l'absence de sa fiancée pour la soirée. Pardon, excuse-moi.

Je buvais un peu d'eau avant de finalement reprendre.

- Je suis arrivé chez lui vers 17h00, histoire de l'aider un peu. Je voulais me sentir utile. Mais, quand je sonnais chez lui, personne n'ouvrait. Je commençais à avoir peur. Cela ressemblait à une scène que j'avais déjà vécu autrefois, à la mort de mes parents. Je mis ma main tremblante sur la poignée et ouvrit la porte. Je m'attendais un peu à la trouver ainsi, j'ignorais pour quelle raison. L'horreur s'étendait sur moi dès le départ. Je l'ai trouvé mort à son domicile. J'étais vraiment effrayé et triste à la fois lorsque je l'ai trouvé. Cela ajoutait une douleur en plus dans ma solitude. Il était la troisième personne qui comptait dans ma vie. Je ne voulais pas qu'il termine comme ça.

*respire Tyler, respire....retiens tes larmes, il ne faut pas pleurer*

- Il m'avait soutenu pour une autre nouvelle qui concernait cette fois-ci le physique. Chez une amie, sous l'effet de la fatigue, j'avais fait une chute, qui était restée inexpliquée jusqu'à la semaine dernière. Dans le doute d'avoir quelque chose de grave, j'étais allé à l'hôpita pour comprendre ce qui se passait. Toutes les émotions fortes, que j'avais ressenties, avaient perturbé mon organisme. C'était la raison de ma chute. J'étais en convalescence jusqu'à hier même si cela me fait encore un peu mal. Je ne m'étais pas vraiment raté en tombant. Je dois aller contrôler ma tête demain, mais je n'ai pas vraiment le coeur à y aller. Je ne me suis pas encore remis de tout cela.

Elle ne disait rien. Je l'avais peut-être ennuyée avec mon discours.

- Excuse-moi pour la longueur de ce discours. Tu ne voulais peut-être pas entendre toutes ces choses venant de moi.

Je m'excusais auprès d'elle. Je préférais le faire afin de me sentir mieux à l'intérieur de moi-même, de sortir tout ce que je ne disais pas. Mon malaise était toujours là, mais je savais que tourner la page en deux secondes était quelque chose d'impossible. Je lui avais tout raconté, sans épiloguer sur mes passages à l'hôpital qui avaient suivi la mort de mon ami. Je n'avais pas envie d'en rajouter encore plus à ce que j'avais déjà dit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Tempête et Désespoir (PV avec Claire Bennet) Mar 22 Juin - 22:18

    Au final, Tyler décida de m'expliquer tout de même les raisons de son désarroi. Je l'écoutais attentivement une nouvelle fois. Je l'écoutais parler affectueusement de son ami, du théâtre, du rôle qu'il aimait tant et qu'il avait réussi à décrocher. Lorsqu'il s'arrêta durant son discours pour boire, je remarquais alors que ça faisait plusieurs fois depuis le début de notre rencontre qu'il buvait. Enfin, il avait peut-être énormément soif, malgré le temps. Et puis, certaines personnes avaient besoin de boire souvent. Oh et puis, de toute façon, ça ne me regardait pas, je m'étais déjà suffisamment mêlée de ce qui ne me regarde pas, et là, j'étais en train de trop réfléchir et de me prendre la tête. Enfin là, je recommençais à divaguer. Bref, la deuxième partie de son récit était beaucoup moins joyeuse. J'arrêtais même de sourire. En même temps, comment sourire lorsqu'on vous raconte quelque chose d'aussi triste ?! Je comprenais maintenant beaucoup mieux la raison de sa tristesse. J'avais déjà été confronté à cette situation, lorsque j'avais crue mon père mort. Heureusement qu'il ne l'étais pas, car sinon, je ne saurais pas ce que j'aurais fait. Jamais je n'aurais pu m'en remettre. J'aurais même été prête à tout pour le venger, ce qui n'était pas une bonne chose. D'ailleurs, la vengeance n'est jamais une bonne chose car elle nous aveugle et nous pousse à commettre des erreurs, mais lorsqu'on perd quelqu'un.. Bref, tout ça pour dire que je pouvais parfaitement comprendre ce que Tyler ressentait, même si ma situation n'était pas la même, étant donné que mon père n'était pas mort, grâce à mon sang. Enfin bref.. Je vis que c'était vraiment très difficile pour lui de me raconter tout ça. J'allais lui dire qu'on pouvait arrêter là si c'était trop dur, mais avant que j'en ai l'occasion, il reprit la parole. Tyler me parla donc de sa chute. Tant de mauvaises nouvelles arrivaient pour lui, et au même moment.. Ce genre de situation était affreuse, quand le sort s'acharne sur soi.. J'espérais vraiment que sa chute n'avait pas entrainé de séquelles chez lui, il méritait vraiment d'aller mieux. Comme je ne parlais toujours pas, étant perdue dans mes réflexions, il me parla et s'excusa même. Pourtant, je n'avais pas trouver son discours excessivement long, son histoire était même intéressante, bien qu'elle soit affreusement triste et dramatique. Je tentais de sourire légèrement afin de le réconforter avant de lui parler.

    -Oh mais ne t'excuses pas voyons.. Tu ne m'as pas ennuyé du tout, bien au contraire.


    Je cherchais les mots pour expliquer ce que je ressentais, et peut-être pour essayer de lui faire retrouver le sourire par la même occasion, bien que ce serait sans doute très difficile, vue ce qu'il venait de me raconter.

    -Je suis désolé pour ton ami.. Je suis persuadé que c'était quelqu'un de bien qui ne méritait pas ce qui lui est arrivé. Mais je suis également sure qu'il ne voudrait pas te voir ainsi. Il voudrait te voir heureux, te voir profiter de la vie..C'est pourquoi je pense que tu devrais aller faire contrôler ta tête demain. A mon avis, si il serait encore ici, il aurait certainement souhaité que tu y ailles, que tu prennes soin de toi. Alors fait ça et si tu ne le fais pas pour toi, fais le pour lui au moins,
    dis-je en souriant légèrement, mais sincèrement.

    J'ignorais si mes paroles avaient eu un quelconque effet sur lui, mais j'espérais vraiment qu'il irait mieux dorénavant et qu'il prendrait soin de lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tyler Laughlin

# WARRIOR #

Messages : 4004
Age : 25

Passeport
Puissance:
40000/50000  (40000/50000)
Lieux de résidence:


MessageSujet: Re: Tempête et Désespoir (PV avec Claire Bennet) Mer 23 Juin - 11:32

Ce désespoir intérieur, tout cette tempête, tout ceci était beaucoup trop puissant comparé à la vulnérabilité de ma force actuelle. La dernière fois que j'avais été aussi triste, était le jour où Jillian était partie, le jour où j'aurais pu mourir pour elle. Quand j'avais découvert le corps sans vie de mon ami, j'étais vraiment sous le choc. Je venais encore une fois, la quatrième fois même, de perdre quelqu'un qui était proche de moi. Il était un des rares amis de longue durée qui me restait. Il avait su me soigner durant chacun de mes problèmes, me soutenir quand j'avais personne, il était toujours là pour moi, et il avait fini sa vie ainsi, étendu dans son appartement entouré d'une mare de sang. Cette vue avait été le nouveau déclencheur de mon traumatisme. J'avais su vivre avec le choc de la mort de Jillian, mais là tout était à refaire. Je devais vivre avec la vue qui était entrée dans ma mémoire. Tant de mauvaises nouvelles arrivaient pour moi, et au même moment. Cette situation était affreuse. J'avais l'impression profonde que le sort s'acharnait sur moi. Claire était là mais toute cette scène demeurait dans ma tête. J'avais du mal à l'oublier. Tout se bousculait à nouveau et j'étais devant elle. Elle disait, que je n'avais pas besoin de m'excuser au final, que je ne l'avais pas ennuyée du tout. Perdu dans mes pensées, je ne répondais pas encore à ses paroles. Tous ses conseils, être heureux, profiter de la vie, je les avais certes déjà entendu de la bouche de mon ami, pour me consoler le jour de la mort de Jillian, mais la sincérité adolescente de Claire me rendait davantage le sourire, tout en gardant l'humlidité de mes yeux. Autrefois, j'avais gardé ce choc ensuite mais je pouvais compter sur la présence de mon ami. La situation d'aujourd'hui était différente. Mon cercle d'amis s'était réduit et comprenait seulement Nathan et Caitlin. Je n'avais pas envie qu'il leur arrive un sort similaire, même si mon ami n'avait pas bénéficié du sort du cambriolage qui avait mal tourné.

- Je ne comprend pas vraiment pour quelle raison tout ceci m'arrive, si c'était un genre de punition ou bien juste les obstacles normaux de l'existence, mais je pense que suivre tes conseils serait la meilleure solution pour moi. Ta sincérité m'a vraiment aidé. Tu es quelqu'un de bien Claire.

*respire...respire...ne bois pas encore sinon elle va se poser des questions sur tes pouvoirs...calme toi...*

- Même si le fait de remettre les pieds dans l'hôpital sera certainement une étape dure à supporter, je dois le faire, pour moi, pour lui, et pour les deux personnes qui comptent pour moi. N'ayant pas eu beaucoup de chance dans ma vie, que ce soit dans mon enfance ou bien le reste, je pouvais être heureux de les connaître et de les considérer comme de véritables amis. Ce genre d'amitié est vraiment quelque chose dont j'ai besoin. Mais ma carapace de fantôme est difficile à briser.

*c'est bon tu recommences à te plaindre Tyler. Arrête toi un peu et bois.*

- Je risquerais de réaliser l'erreur que j'avais failli par commettre dans le passé si je négligeais ma tête au profit de mon désespoir. J'ai compris, je crois que c'est bon. Il va me falloir certainement du temps pour me remettre de toutes ces mauvaises nouvelles, de retrouver la joie fictive que j'avais avant, mais en parler m'a fait quand même un peu de bien. Cette tempête intérieure apprendra à s'arrêter, si je profite de l'aide de mes seuls amis. Je te remercie Claire, d'avoir été cette personne qui m'a écouté. Cela faisait depuis tellement longtemps que je n'avais pas pu me confier de cette manière.

J'écoutais enfin ma voix intérieure et buvais de nouveau. Voir encore une fois cette scène allait certainement conduire Claire à se poser des questions. En même temps, rien ne me gênerait si je devais lui dire. Elle avait également un don. Elle pourrait comprendre la sensation que cela pouvait procurer. Cette rencontre avait vraiment été le soleil de ma journée. Je ne pouvais que remercier le ciel de m'avoir fait ce cadeau, même si j'ignorais si je le méritais vraiment. Je recommençais encore à m'interroger. Je devais vraiment arrêter ce genre de choses. Je ne pouvais que me détruire de l'intérieur rien qu'en me représentant les images douloureuses de mon passé. Je devais apprendre à me concentrer sur les pincées de bonheur de ma vie : mon rôle en tant qu'Hamlet, Nathan et Caitlin. Tout ceci pourrait m'aider à tourner la page. Je devais vraiment les retrouver et discuter avec eux de tout ceci. J'avais besoin de soutien dans ces temps difficiles. Claire en avait été un, il me manquait le leur, qui sera certainement une autre étape vers la fin de ma souffrance, le moment où je pourrais tourner la page encore une fois, et vivre avec un nouveau traumatisme aussi puissant que celui de la mort de Jillian.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Tempête et Désespoir (PV avec Claire Bennet) Mer 23 Juin - 18:15

    Tyler pensait que ce qu'il lui arrivait, était soit une punition, soit des obstacles de la vie. J'optais plutôt pour la deuxième option. Il n'y avait pas de raison pour qu'une personne telle que Tyler, aussi gentille que lui, soit punie alors que d'autres individus, qui étaient pourtant odieux, s'en tiraient sans rien. Non, c'était juste que dans la vie, il y avait un nombre important d'obstacles, tous plus difficiles les uns que les autres, qu'on devait franchir. On pouvait dire que c'était des sortes d'épreuves avant d'accéder à une vie meilleure, du moins, si on ne dévie pas de notre voie.. Car en franchissant ses obstacles, on avait des choix à faire, entre le bien et le mal. Bref, j'ai tendance à beaucoup m'égarer ces temps ci. Tout ça pour dire que pour moi, Tyler était une personne bien sous tous les angles, même si je ne le connaissais que depuis quelques instants seulement. Enfin, je reportais mon attention sur lui.

    -Je ne pense pas que ce soit une punition. Ce sont plutôt des obstacles de la vie de tous les jours.. Des obstacles bien pénible certes, mais ça arrive à tout le monde, crois moi.. Je suis persuadée que tu es une personne très bien, c'est pourquoi je refuse de croire qu'il s'agit d'une punition.


    Il m'expliqua que ce sera dur pour lui de retourner à l'hôpital, mais qu'il le ferait. C'était une bonne chose, il ne devait pas rester ainsi, il devait se soigner, ou au moins, vérifier qu'il allait bien. Tyler me dit alors que sa carapace était très difficile à briser. Je comprenais. Plus les jours passés, plus les malheurs s'accumulaient alors, sans doute s'était-il construit une carapace afin de se protéger de ça, de tout. Ce n'était pas vraiment une bonne chose car, à force de vouloir se forger une carapace pour éviter de se lier avec les gens et ainsi souffrir, plus on devenait insensible. Enfin là, ça ne semblait pas être le cas de Tyler, heureusement pour lui.

    -Tu sais, tu devrais demander à un de tes amis de t'accompagner, si c'est vraiment trop dur pour toi. Ce sera plus facile si tu n'es pas seul. Et puis, se forger une carapace, c'est pas vraiment l'idéal, même si c'est pour se protéger du monde extérieur. Même si c'est compréhensible.

    Ensuite, Tyler me remercia, m'affirmant que ça l'avait aidé. J'étais vraiment heureuse d'avoir pu le soulager. C'est pourquoi j'arborais un sourire radieux. Au moins, je n'avais pas perdue ma journée et j'avais fait une bonne action. Les bonnes actions, aussi minimes étaient-elles, n'étaient jamais inutile quand on voyait dans quelle monde nous vivons..

    -Tu n'as pas à me remercier, vraiment. Je suis ravie d'avoir pu t'aider un tant soit peu. De nos jours, il faut savoir s'entraider, même si ce n'est pas évident vue la violence du monde dans lequel on vit.. Enfin bref, ça, ça n'est que mon avis, peu de monde pense pareil que moi mais bon..


    Tyler but de nouveau. Je me demandais pourquoi il buvait autant. Mais bon, je n'allais tout de même pas lui demander, ça ne se faisait pas du tout car bon, ça pouvait être pour une raison personnelle. Le vent soufflait toujours autant, faisait de nouveau voler quelques feuilles mortes qui trainaient dans le parc. Il n'y avait personne, il faut dire que ce n'était pas le temps idéal pour une balade.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tyler Laughlin

# WARRIOR #

Messages : 4004
Age : 25

Passeport
Puissance:
40000/50000  (40000/50000)
Lieux de résidence:


MessageSujet: Re: Tempête et Désespoir (PV avec Claire Bennet) Mer 23 Juin - 20:50

Claire me rassurait sur mes interrogations en disant qu'elle pensait à la deuxième solution. Il s'agissait d'obstacles pénibles, capables d'arriver à n'importe qui, mais qui arrivaient en masse sur ma personne. J'avais l'impression de revivre le reflet parfait de la vie de mon enfance, remplie de meurtres, de malheurs, et de solitudes. Ce désespoir parfait était ce qui forgeait chaque élément de ma personnalité torturée. J'étais à chaque fois lié à une pincée de tristesse que je ne souhaitais pas. J'aimerais tellement que ce soit autrement, que je vive beaucoup mieux ma vie, mais pas encore. Le destin choisissait de me mettre tous ces obstacles sur ma route, mais pourquoi ? Pourquoi devais-je mériter tout ce fardeau ? Pourquoi devais-je subir toute cette souffrance intense ? J'ignorais la réponse à ces questions et je ne pourrais pas la comprendre avant de trouver le bonheur, enfin c'était mon avis profond.

- Tu as peut-être raison Claire au sujet des obstacles de la vie. Ils peuvent être pénibles, arriver à tout le monde, mais en masse, je ne pense pas. J'ai l'impression de revivre le parfait reflet de ce que j'ai vécu pendant mon enfance, pendant la période qui a forgé ma personnalité d'aujourd'hui.

Je repensais encore au fait que je devrais aller à l'hôpital pour faire contrôler ma tête. Cela allait certainement ressembler à un périple court mais certainement douloureux émotionnellement parlant. Je ne pouvais pas ignorer cet aspect-là de mon passage dans ce lieu qui m'effrayait, sans mon ami pour m'y accueillir. J'aurais beaucoup de mal à y aller en pensant qu'il n'était plus là désormais. Je le savais car je connaissais ma conscience. J'avais récolté les émotions qui pouvaient forger mon futur jeu d'acteur en tant qu'Hamlet. Mais c'était bien ceci qui m'inquiétait profondément. Claire me conseillait d'y aller accompagné. Ce n'était pas une mauvaise idée, mais cela me réduirait à tout révéler à l'un d'entre eux. Je ne me sentais pas encore prêt à annoncer ce genre de choses à Nathan ou à Caitlin. Je savais que ma conscience devait se préparer à se genre de révélation, mais je ne pouvais pas encore. Je devais me remettre de toutes ces émotions, qui me submergeaient sans cesse. Se forger une carapace n'était pas l'idéal, je le savais, mais les circonstances de la vie avaient conduit à sa formation. J'ignorais encore comment la briser. Le découvrirais-je au moins un jour ?

- Je vais essayer de les voir tout à l'heure ou bien demain. Je ne sais pas vraiment si je serais vraiment prêt à leur annoncer tout ceci. Je vais devoir réfléchir à la manière de leur dire. Cette carapace s'était formée à la suite des événements de mon passé. Je me suis renfermé sur moi-même au fil du temps, au point de devenir un fantôme solitaire.

Elle me disait que je n'avais pas besoin de la remercier. Honnêtement, je trouvais ceci normal vu ce qu'elle avait fait pour moi. Claire avait réussi à percer une fente dans ma carapace, ce que peu de personne avait réussi avant elle. C'était quelque chose d'important quand même. Elle partageait le même avis que moi sur le monde. Cela m'étonnait d'entendre ceci venant de sa part. Son opinion était-elle forgée sur son don ? Je ne pouvais pas lui poser la question, car elle ignorait que j'étais au courant, comme elle ignorait tout sur ma pyrokinésie.

- Je tenais quand même à te remercier. Tu as réussi à faire quelque chose que peu de personnes faisaient pour moi. Percer une fente dans ma carapace est quelque chose d'inhabituel pour moi mais je me rend compte à quel point ceci pouvait faire du bien. Tout ceci je l'ai vu grâce à toi et c'est pour cette raison que je te remercie. Te rencontrer m'a vraiment aider à y voir un peu plus clair à mon sujet. J'avais besoin de ça finalement.

Encore une fois, je buvais tout en crispant mes yeux par douleur faible à la tête. Claire me regardait faire. Cela me surprenait vraiment de voir qu'elle ne me posait pas de questions. Elle s'en posait peut-être à l'intérieur d'elle-même mais pas à voix haute. Si elle en posait, je lui répondrais. Je ne voyais pas pourquoi je devrais lui mentir. Cela n'aurait aucune utilité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Tempête et Désespoir (PV avec Claire Bennet) Jeu 24 Juin - 20:56

    Ça devait être terrible de vivre les mêmes tragédies que celles qu'on a connues durant notre enfance. Tyler m'expliqua que ce qu'il vivait actuellement, ressemblait à ce qu'il avait vécue durant son enfance. Heureusement, de mon côté, durant mon enfance, je n'avais jamais rien vécue de semblable. J'ignorais si je l'aurais supporté d'ailleurs. Ça devait être tellement dur pour lui.. Je comprenais donc un peu mieux pourquoi il s'était forgé cette carapace aux fils des années. Même si ce n'était pas bon, c'était un moyen de se protéger comme un autre. Tyler me dit alors qu'il irait peut-être voir un de ces amis pour aller a l'hôpital le lendemain. C'était bien mieux d'y aller accompagné, au moins, il serait soutenue étant donné que ça sera surement pénible pour lui. Et puis au moins, si il était avec un ami, il était sur de ne pas abandonner à la dernière minute, devant l'hôpital ou la salle d'attente par exemple. Ce genre de chose arrivait souvent, lorsqu'on avait peur ou que c'était trop douloureux. C'est pourquoi, si il souhaitait partir au dernier moment, il aurait au moins son ami pour l'encourager et pour l'inciter à rester. Ce qui serait sans doute plus facile pour Tyler.

    -Je pense que c'est nécessaire que tu t'ouvres à eux. Si tu continues à te refermé sur toi même, il pourrait finir par croire que tu cherches à les éviter, même si c'est faux. Mais en tout cas, si tu as confiance en eux, dis leur ce que tu viens de me dire. Je sais que c'est dur pour toi, mais tu as réussi à te confier à moi, alors que tu ne me connaissais pas, alors tu devrais pouvoir réussir avec tes amis. Même si se confiait à une inconnue peut parfois être plus facile.. Enfin bref, j'espère vraiment que tout ira mieux pour toi, tu le mérites.


    Tyler avait l'air étonné lorsque je lui avais parlé de ma manière de voir le monde, de la nécessité de s'entraider.. En même temps, c'est vrai qu'en générale, les personnes de mon âge étaient loin de ce genre de préoccupation. Mais on ne pouvait pas dire que j'étais comme tous les autres. Si je pensais ça, si j'avais découvert ça plutôt, c'était grâce à mon don. Car je pouvais avouer qu'avant de découvrir que j'avais un pouvoir, j'étais loin d'être ainsi. J'étais un peu le stéréotype même de la Pom-pom girl populaire. Mais j'avais évolué, j'avais murie grâce à tout ce que j'avais vécu. C'était sans doute l'un des seuls points positifs d'ailleurs.. Bref, j'écoutais Tyler. Ce qu'il disait sur moi me faisait plaisir. Si il s'était confié à moi, c'était sans doute grâce à mon apparence. En général, les gens ne se méfiaient pas de moi et ils me faisaient confiance assez facilement. Ils avaient raison, étant donné que je n'étais pas du genre à trahir qui que ce soit.

    -Je me répète sans doute, mais ça m'a fait plaisir. Rien que te voir aller mieux est déjà extraordinaire. J'ai fait ma bonne action de la journée alors,
    plaisantais-je.

    Il buvait de nouveau, en se crispant les yeux. Peut-être avait-il mal à la tête, c'était peut-être pour ça qu'il buvait autant.. Enfin, je n'en savais rien et à vrai dire, ça m'intriguait.

    -C'est sans doute une question indiscrète encore une fois mais.. Pourquoi bois tu autant ? Je sais que ça ne me regarde sans doute pas, mais ça m'intrigue beaucoup à vrai dire..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tyler Laughlin

# WARRIOR #

Messages : 4004
Age : 25

Passeport
Puissance:
40000/50000  (40000/50000)
Lieux de résidence:


MessageSujet: Re: Tempête et Désespoir (PV avec Claire Bennet) Jeu 24 Juin - 22:08

Le moment de la révélation était à priori arrivé. Elle avait enfin posé la question de ma réhydratation dans la conversation. Comment lui répondre ? Je n'allais pas simplement lui dire, que c'était par simple but de calmer mon mal de tête, alors que c'était faux. Je le faisais surtout pour mon pouvoir. C'était ma réhydratation inexpliquée. J'ignorais si elle allait pouvoir s'arrêter un jour. Cela demeurait encore un mystère de mon passé, un mystère dont je n'aurais peut-être jamais la réponse. Je ne savais pas exactement ce que j'allais dire à Claire. J'allais peut-être être forcé à dire, que je connaissais son père. Il fallait, que je trouve une bonne réponse, la réponse pas très hésitante, ni ambigüe, la réponse simple et parfaite. J'allais commencer en douceur en parlant de ce qu'elle savait déjà, pour ensuite enchainer sur la partie même de la révélation, le secret de pyromane, qui entourait mon humanité. Elle avait bien su arrêter cette tempête pour un instant, un instant simple et magique : une rencontre hasardeuse. Le hasard, que me donnait Central Park, à chacune de mes venues, m'étonnait toujours, dans un bon ou mauvais sens. Claire avait été une de ces belles rencontres dont je rêvais, une rencontre simple mais magnifique. Je pensais, que je pouvais lui dire. Je devais même lui dire. Elle en saurait un peu sur moi. Elle verrait enfin le point commun, que je connaissais déjà depuis la première minute de notre discussion. Nous allions enfin doter des mêmes informations, enfin pas tout à fait.

- Je buvais depuis tout à l'heure pour deux raison particulières surtout. La première est liée directement au mal de tête, celui dont je t'ai parlé. Il m'arrive encore d'avoir des intenses migraines. Boire un peu d'eau mes les calme. Je reviens à mon état normal grâce à l'eau, que je bois sans cesse. Je crispais des yeux tout à l'heure à cause d'une nouvelle migraine, mais elle est partie désormais.

Comment pouvais-je bien enchainer sur la deuxième raison ? Allais-je choisir la franchise simple, la complication ? Allais-je gagner du temps ? Non, cette dernière question était inutile. Pourquoi gagner du temps devant elle ? C'était inutile. Elle pourrait comprendre ce que je traverse. Elle saurait que je suis un pyromane. J'aurais révélé mon secret à une autre personne. Cela faisait si longtemps que je n'avais pas fait ça, que j'avais dit un secret à quelqu'un de confiance. Cela faisait simplement longtemps, que je n'avais pas fait confiance à quelqu'un. Les deux exceptions étaient Nathan et Caitlin, rien de plus, rien de moins. Je devais lui dire. Comment m'y prendre ? L'improvisation allait certainement trancher seule encore une fois.

- La deuxième chose relève d'un domaine un peu plus particulier. On pourrait davantage le relier à l'extraordinaire. Enfin, pour éviter de m'embrouiller dans mes propres paroles, je veux dire que j'ai quelque chose que les autres n'ont pas. Veux-tu savoir ce que c'est ?

Pour éviter de lui révéler une chose, comme ça, sans prévenir, je préférais demander avant ce qu'elle en pensait. C'était une question certes inutile, mais je l'avais posée quand même. Je préférais ralentir le rythme et de ne pas trop accélerer les choses. Même des paroles inutiles pouvaient trouver une raison de vivre en fin de compte. Cette raison était celle que je venais d'évoquer. Le fait de tranquiliser les choses n'accélérera pas le rythme de notre échange. Cela le rendra peut-être meilleur. Si je parlais de mon don avec elle, elle allait peut-être me parler du sien, enfin si elle le désirait vraiment bien entendu. Je n'allais pas la forcer à quoi que ce soit. Elle avait déjà fait suffisament pour moi en devenant cette personne, à qui j'avais pu me confier si facilement. Percer ma carapace en ce jour de fraicheur était ce dont j'avais réellement besoin en fait. Je ne pouvais que remercier le destin, d'avoir apporté Claire sur le chemin de ma mélancolie. Elle était vraiment une personne gentille, qui avait su faire ce que peu de personnes faisaient : me parler et m'aider.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Tempête et Désespoir (PV avec Claire Bennet) Ven 25 Juin - 19:05

    Tyler me répondit directement, m'expliquant avant tout la première raison. Je me doutais que c'était due à ses maux de tête. Ça devait calmer ses migraines. C'était tant mieux si quelque chose lui permettait d'aller un peu mieux ou au moins, le soulageait un tant soit peu. Ça devait vraiment être insupportable d'avoir souvent mal à la tête comme ça. On ne devait pas pouvoir faire tout ce qu'on voulait. Apparemment, ça le soulageait vraiment puisque, d'après ce qu'il venait de me dire, il n'avait plus mal alors que c'était le cas encore quelques minutes auparavant. Je lui adressais de nouveau un sourire.

    -Oh je comprends. C'est bien si quelque chose permets de soulager ta douleur comme ça.

    Ensuite, il me parla de la deuxième raison qui le poussait à boire autant. Ce qu'il disait était vraiment.. Mystérieux. Ça m'intriguait énormément. Dès qu'il avait parlé de chose extraordinaire, j'avais immédiatement pensé aux pouvoirs. Il faut dire qu'à force, c'était un réflexe de penser à ça tout de suite lorsqu'on parlait de ce genre de choses. J'avais rencontré tellement de personne avec un pouvoir que je me disais que n'importe qui sur terre pouvait en avoir. Et pas forcément que les personnes munie de bonnes intentions. Beaucoup de personnes utilisaient leurs dons pour faire le mal et nous, nous nous efforcions de lutter contre eux, autant qu'on le pouvait. Mais je ne doutais pas que si Tyler avait un don, il l'utiliserait surement pour faire le bien. C'était une personne bien. Mais bon, ça ne relevait pas forcément de ça. Il pouvait s'agir de tout autre chose, mais depuis que j'avais pris connaissance de mon pouvoir, pour moi tout tournait autour de ça, bien que ce n'était pas forcément le cas. Parfois, j'avais même tendance à me faire des idées, rapidement. Bon, je devrais arrêter de me poser des questions et attendre plutôt que Tyler me dise la vérité. Ça m'évitera de me torturer l'esprit en essayant de deviner à l'avance ce qu'il souhaitait me dire.

    -Quelque chose d'extraordinaire ?! Oui, j'aimerais savoir ce que c'est à vrai dire, dis-je en souriant.

    J'écoutais Tyler, j'allais enfin savoir si ce que je pensait été vrai, où si, une fois de plus, je m'étais fais des idées beaucoup trop rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tyler Laughlin

# WARRIOR #

Messages : 4004
Age : 25

Passeport
Puissance:
40000/50000  (40000/50000)
Lieux de résidence:


MessageSujet: Re: Tempête et Désespoir (PV avec Claire Bennet) Ven 25 Juin - 19:48

Cette journée était vraiment brillante, complètement différente de l'image donnée par l'aspect météorologique. C'était contradictoire mais cela me faisait vraiment plaisir. Je pouvais même dire que le plaisir était là. C'était étonnant mais c'était vrai. Cela boulversait mes habitudes dans un bon sens et me transformait en une meilleure personne, une personne heureuse. Ma question inutile avait abouti à un résulat positif. Elle souhaiterait le savoir. Je pourrais enfin lui faire part de mon don et partager de manière officielle notre point commun. Cette perspective me faisait plaisir, car elle boulversait tout mon état de tristesse mélancolique. Elle brisait cette carapace et faisait apparaître la joie, qui dormait depuis quelques jours. J'aimais ce genre de circonstances. Cela me ramenait même le sourire, contradiction même de mes pensées. Je pensais toujours à cette histoire mais être avec elle me rendait heureux. Vivre un moment pareil était ce qu'il me fallait, pour sortir de mon intense mélancolie. Ce désespoir pouvait dormir en apparence. Cette tempête pouvait se transformer en un beau soleil. J'étais surpris mais heureux. Je n'en croyais pas mes yeux. Elle avait réussi à m'aider en si peu de temps. Cela a été une très bonne action pour mon âme. Avec un temps pareil, je savais que personne n'oserait sortir. Nous étions seuls. Le décor était donc propice à une révélation de ce style. Je pouvais partager mon secret avec elle. Je buvais encore un peu histoire de ne pas être dérangé par un énième mal de tête. Je ne voulais pas gâcher le plaisir que me procurait ce moment. Je pouvais enfin espérer tourner la page, même si j'avais encore besoin de temps pour faire mon deuil. Tourner la page en quelques secondes est impossible. Mon histoire n'était pas un livre mais celle de la vie courante. Pour réussir, je devais vraiment trouver une solution. Je n'avais besoin que de la présence de quelqu'un et Claire avait été cette personne aujourd'hui. Le destin m'avait fait un cadeau inestimable en me l'amenant sur mon chemin. Je pouvais enfin croire au retour de la notion pure de l'espoir.

- D'accord, je vais donc pouvoir te le montrer. Cela me fait plaisir de pouvoir partager ceci avec toi.

M'assurant une nouvelle fois que personne nous observait, je pouvais enfin passer à l'action. Je mettais ma main droite à plat sur le banc et une flamme s'en échappa. J'ignorais quelle allait être la réaction de Claire après tout ceci. J'espérais qu'elle allait être positive.

- Voilà ma pincée d'extraordinaire. J'ai une vie difficile mais je suis pourtant un pyromane. Je contrôle le feu par ma simple volonté. J'utilse ce pouvoir pour faire le bien quand je le peux. Il n'y a que peu de personnes qui sont au courant. Tu en fais partie maintenant.

Je lui avais révélé mon secret. Je m'étais libéré d'un poids dans mon esprit. Cela faisait beaucoup de bien. Je pouvais sentir une autre pincée de joie et de soulagement me traverser mon corps. Je ne pouvais qu'être heureux de tout ceci. J'espérais juste que Claire allait bien réagir face à cela.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Tempête et Désespoir (PV avec Claire Bennet) Sam 26 Juin - 10:08

    Tyler allait enfin me montrer cette chose si extraordinaire dont il m'avait parlé quelques secondes auparavant. Il posa sa main a plat sur le banc. Soudain, une flamme s'en échappa. Je restais muette, un peu surprise. J'avais donc raison de penser qu'il s'agissait d'un pouvoir. Le monde était vraiment petit pour que je puisse tomber sur une autre personne comme moi, alors que je ne faisait que me promener. A croire que c'était ma destinée de toujours croiser des personnes ayant des pouvoirs. En tout cas, le sien était le même que celui de ma mère biologique, Meredith.. Penser à ça me rappela le jour où je l'avais rencontré. Au départ, j'étais plutôt stressé. Puis, je lui ai montré mon pouvoir et elle le sien. Je me suis sentie soulagé de savoir que je n'étais pas la seule à posséder un pouvoir, de savoir que c'était plut ou moins de famille. Après ça, je m'étais tout de suite sentie moins.. Anormale peut-être. Mais avoir un pouvoir, c'était bien le seul point commun que j'avais avec elle. Moi, je m'en servais pour faire le bien et elle, pour faire le mal.. En tout cas, ça m'étonnait quand même que Tyler me montre son pouvoir comme ça, alors qu'il me connaissait à peine. En général, ceux d'entre nous tentait de garder le secret au maximum, afin d'éviter une panique ou autre chose. Mais peut-être savait-il que j''était comme lui, bien que je ne voyais pas comment il pourrait le savoir. De toute façon, maintenant qu'il m'avait montré le sien, je pourrais lui montrer le mien. Tyler m'expliqua qu'il s'en servait pour faire le bien dès qu'il en avait l'occasion. Je le savais, c'était une personne bien. J'étais ravie d'être tombée sur un Heroes plutôt que sur une personne mal intentionnée. Je lui souris. Il devait avoir peur de ma réaction, peut-être croyait-il que je n'avais pas l'habitude de ce genre de choses.

    -C'est fantastique.. Je connais quelqu'un qui a le même pouvoir que toi. Sauf qu'elle, elle ne s'en sert pas pour faire le bien.. Merci d'avoir eu confiance en moi au point de me confier ceci. C'est géniale de t'en servir pour faire le bien, plus de personnes devraient être comme toi.. Il faut que je te montre quelque chose moi aussi,
    dis-je en souriant.

    Je fouillais dans mon sac, espérant trouver ce que je cherchais. Au bout de quelques secondes, j'en sortis une paire de petit ciseaux qui servait à la base, à faire des manucures. Je me demandais pourquoi j'avais gardé ça, maintenant ça ne m'étais plus vraiment utile, je ne m'en servais plus. Vue tout ce que je vivais, ce genre de chose était totalement inutile. Bref, je reposais mon sac sur le banc. Je me retournais ensuite vers Tyler, puis tendis mon bras. Je relevais la manche de ma veste et je fis une entaille sur mon bras, à l'aide du ciseaux.Du sang coulait un peu et c'était légèrement douloureux, mais j'avais connue pire comme douleur tout de même.. De toute façon, elle ne resterait pas longtemps. En effet, a peine quelques secondes plus tard, ma blessure se referma toute seule, comme d'habitude. Heureusement qu'il n'y avait personne. De toute façon, si il y avait eu quelqu'un, je n'aurais certainement pas utilisé mon pouvoir comme ça, ça aurait été trop risqué. J'ignorais qu'elle serait la réaction de Tyler. Je remis ma manche à sa place initiale, avant de reporter toute mon attention sur Tyler.

    -Voilà, maintenant tu sais tout. Ils appellent ça la régénération cellulaire.. Moi aussi, je l'utilise pour faire du bien, enfin dès que c'est possible.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tyler Laughlin

# WARRIOR #

Messages : 4004
Age : 25

Passeport
Puissance:
40000/50000  (40000/50000)
Lieux de résidence:


MessageSujet: Re: Tempête et Désespoir (PV avec Claire Bennet) Sam 26 Juin - 12:37

La réaction de Claire était finalement positive. Elle connaissait même quelqu'un qui avait le même pouvoir que moi mais elle ne s'en servait pas pour faire le bien. Comme quoi, j'étais dans un sens assez bizarre dans mon genre. J'avais eu confiance en elle parce que je savais, qu'elle avait également un don, même si elle ne le savait pas. Je ne lui avais pas dit, que je connaissais Nathan, et, j'ignorais comment elle allait réagir, si je lui disais. Je devais peut-être encore me taire, jusqu'au moment où elle me le demanderait elle-même. Je ne pouvais pas prévoir une éventuelle question particulière venant de sa part. Cela relevait de la prédiction probable alors que mon pouvoir n'était juste que de la pyrokinésie. Je voulais éviter une mauvaise réaction venant d'elle, même si je ne pouvais pas prévoir ce qu'elle allait me dire. C'était impossible, je le savais bien, mais ma peur intérieure était dirigée ainsi. Mais quand elle me disait qu'elle avait également quelque chose à me montrer, la surprise put naître à son état le plus pur. Je ne pensais pas qu'elle allait me le montrer. Je lui avais montré parce que je le souhaitais, parce que je savais qu'elle comprendrait, sans penser qu'elle pourrait également le faire. Je la voyais fouiller dans son sac, en ignorant complètement ce qu'elle y cherchait. Elle en sortit une paire de ciseaux avant de reposer son sac sur le banc. Mais la scène qui suivit accentua ma surprise. Après avoir relevé la manche de sa veste pour libérer son bras, elle fis une entaille sur son bras, à l'aide des ciseaux. Je ne m'attendais absolument pas à ça. A peine quelques secondes plus tard, sa blessure se referma toute seule. Là était son pouvoir. Elle remit sa manche à sa place initiale, avant de se retourner vers moi. Elle m'expliqua alors que son pouvoir était la régénération cellulaire. Elle l'utilisait également pour faire le bien. J'étais quand même assez impressionné. C'était quelque chose de plus grand que la pyrokinésie, actif sur elle-même mais également pour ceux à qui elle donnait éventuellement son sang. C'était largement plus utile que de tout détruire.

- C'est vraiment impressionnant. Je ne m'attendais pas du tout à voir ce genre de chose. Je...

Je crispais encore plus mes yeux. Mon mal de tête était encore revenu. Je n'avais même pas terminé mon discours. Claire devait certainement se demander ce qui pouvait se passer. Je buvais encore de l'eau mais fit attention à la quantité. Si j'épuisais toute ma ration d'eau, j'allais m'épuiser encore plus vite. Je devais savoir me contrôler. Je ne devais pas retomber dans cette spirale infernale, qui était une large mélancolie. Je n'avais envie de faire avec elle, ce que je faisais également avec Nathan et Caitlin. Elle ne méritait pas de s'inquiéter pour quelqu'un qu'elle venait juste de rencontrer. L'abaisser à ce genre de chose serait horrible venant de moi. Elle avait réussi à calmer ma tempête alors je ne devrais pas la remercier de cette manière. Je devais à tout prix me reprendre.

- Excuse-moi Claire, mais j'avais encore mal. Mon mal de tête était encore là. Je devais faire quelque chose pour que tout s'arrête. Je ne supporte pas vraiment cette douleur mais je n'ai pas vraiment le choix.

Mon mal de tête était enfin parti. J'ignorais encore s'il allait rester en sommeil assez longtemps. Je ne voulais pas encore montrer ma faiblesse devant Claire. Je ne souhaitais pas montrer l'image de l'enfer alors que je ne demandais qu'à m'en défaire. J'avais réussi à me confier, à tout dire. Je ne voulais pas tout gâcher. Ce serait idiot et stupide alors qu'il y avait un espoir. Je devais rester dans l'optique de la bienfaisance même de cette chance. Je devais la saisir et vivre mieux, au lieu de rester dans cet état de tristesse. J'avais compris ceci grâce à Claire. Je pouvais reprendre la direction, qu'adoptait mon discours. Je pouvais reprendre là où je m'étais arrêté tout à l'heure avant de souffrir de marthyr.

- Pour être honnête avec toi, ton pouvoir ne m'effraie pas. L'important n'est pas ton pouvoir mais la personne que tu es. Être considéré comme un monstre, alors que nous ne le sommes pas, est vraiment un acte injuste. Je montre ma pyrokinésie à peu de personnes car j'ai peur qu'ils me prennent pour ce que je ne suis pas. Je n'ai rien d'un monstre. On assimile les flammes à l'enfer mais j'agis pour le bien malgré tout. C'est mon choix même si mon pouvoir est en contradiction avec ma personnalité. Heureusement que mes seuls amis ont compris cela. Si ce n'était pas le cas, je serais vraiment seul. Les personnes qui comptaient pour moi dans le passé ne sont plus là. Non il ne vaut mieux évoquer encore une fois la mort. Je crois que mon discours de tout à l'heure en était déjà assez rempli.

Je recommençais à adopter un discours digne d'une morgue. Je reparlais de la mort sans m'en rendre compte, d'où l'apparition de mes excuses. Je voulais lui épargner ce genre de choses. Entendre un discours en absence totale de joie, n'était pas le meilleur événement de la vie. Une adolescente comme elle devait vivre dans le bonheur et non dans la constante même de la mort et du malheur. C'était mon intime conviction.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Tempête et Désespoir (PV avec Claire Bennet) Dim 27 Juin - 17:28

    Tyler ne paraissait pas effrayé, juste étonné. Ce qui me rassurait, je n'aurais certainement pas voulue lui faire peur. Bien que lui même avait un pouvoir, alors il pouvait comprendre. Il trouvait ça impressionnant. En général, c'était ce que tout le monde disait, et c'était compréhensible. Après tout, combien de personnes étaient capable de faire ça ?! Enfin, c'était pareil pour tous les pouvoirs. Dans un sens, c'était tant mieux que Tyler était une personne comme moi. Au moins il me comprenait. Enfin, si il n'avait pas eu de pouvoir, je ne lui aurais sans doute pas dit que j'en avais un, j'aurais eu trop peur de sa réaction. De plus, les personnes dites "normales" pouvait mal réagir. Par exemple, certaines iraient tous révéler à la presse, et aux yeux de tous, nous passerions pour des monstres. Même si certains d'entre nous l'étaient.. Mais ce n'est pas le pouvoir qui fait l'homme, c'est la façon dont il s'en sert, ses actes. Peu de personnes comprenaient ça.. Enfin bref, Tyler s'interrompit en plein milieu de sa phrase. Il n'avait pas l'air d'aller bien puisqu'il but de nouveau un peu d'eau. Peut-être avait-il encore une migraine ou encore était-ce parce qu'il avait utilisé son pouvoir quelques secondes avant. Je le regardais, inquiète. J'écoutais ce qu'il avait à me dire a propos de ses migraines. N'y avait-il pas un moyen pour que tout cela cesse ?! Il devait forcément y avoir quelque chose afin d'éviter, ou du moins diminuer la puissance de ces migraines. Je regrettais de ne pas pouvoir l'aider, avec mon pouvoir. J'aurais aimé pouvoir faire quelque chose pour lui, mais malheureusement, je n'avais pas le don de guérir les autres, du moins pas quand ce n'était pas une blessure physique. Quoi que je n'avais jamais essayé d'aider quelqu'un qui était malade, peut-être que grâce avec mon sang et mes anticorps, ça pouvait marcher.. Enfin je n'en avais aucune idée. Cependant, c'était dommage de ne pas pouvoir aider une personne comme Tyler, qui le méritait vraiment.

    -Mais il n'y a pas un moyen afin que toutes tes migraines ne cessent ?! Ou au moins que leur intensité diminue ? Les médecins n'ont rien trouvés qui pourraient t'aider ?

    C'était dommage qu'il doive vivre tous les jours avec ces migraines.. Cela devait être insupportable. Bref je reportais mon attention sur lui, alors qu'il repris son discours là où il l'avait arrêté. Il me confirma que mon pouvoir ne l'effrayait pas, ce qui me fis esquisser un sourire. Tout comme moi, il pensait que ce n'était pas le pouvoir le plus important, mais la personne qu'on était. Il avait peur que les gens ne le considère comme un monstre, alors que ce n'était pas le cas. Les monstres, c'étaient ceux qui se servaient de leur pouvoir dans le but de faire du mal autour d'eux. Dès que je pensais à ça, c'était Sylar que je voyais dans ma tête. Tout le mal qui faisait autour de lui.. Ce qu'il m'avait fait.. Tout ça, c'était l'œuvre d'un monstre. Cela n'avait rien à voir avec Tyler, où encore avec d'autres personnes que je connaissait et qui avait un pouvoir, comme mon oncle, Peter par exemple. Bref, je reportais mon attention sur Tyler.

    -Si tu veux tout savoir, moi même au début, je me suis considérée comme un monstre.. Mais j'ai découvert ensuite que d'autres personnes avaient des pouvoirs, comme mes parents biologiques par exemple.. Et là, je me suis dis que je n'étais pas seule, que je n'étais pas une bête de foire.. Même si parfois c'est un peu difficile, je l'admets. J'essaie de prendre les choses du côtés positives bien que ce ne soit pas évident. Je pense que tu es une personne bien et pas un monstre. Crois moi, je connais des personnes qui elles, le sont vraiment.. Et tu n'as rien a voir avec ce genre de personnes. Et puis, si tes amis ont compris que ton pouvoir ne faisait pas la personne que tu étais, c'est que ce sont de véritables amis, sur qui tu peux compter.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tyler Laughlin

# WARRIOR #

Messages : 4004
Age : 25

Passeport
Puissance:
40000/50000  (40000/50000)
Lieux de résidence:


MessageSujet: Re: Tempête et Désespoir (PV avec Claire Bennet) Dim 27 Juin - 18:53

Mes migraines intempestives étaient devenues la source de l'inquiétude de Claire. Elle se demandait s'il n'existait pas un moyen pour que cela puisse enfin cesser ou que leur intensité devienne largement moins insupportable, que celles que j'avais. Malheureusement, mes migraines sont nées depuis l'histoire de la chute et également de l'attaque de ce fameux inconnu, au moment où j'avais du sauver Caitlin en utilisant la majeure partie de mes véritables forces. L'origine de cette tempête avait été ce moment. La mort de mon ami avait été la goutte, qui avait pu faire déborder le vase de ma lucidité. Je ne savais pas s'il existait un quelconque moyen d'arrêter tout ceci. J'avais appris à les supporter depuis quelques jours, depuis le jour où j'avais recommencé à me renfermer sur moi-même, pendant l'absence de Nathan et de Caitlin auprès de moi. Je commençais à me détruire en faisant cela. J'avais peut-être finalement besoin de leur présence pour moins souffrir. Je devrais chercher à les retrouver pour leur parler. Je ne devais pas laisser tomber une présence aussi précieuse que la leur. Je devais en profiter au maximum, pour me forger une philosophie de la vie largement meilleure que celle, qui était ma vie depuis quelques jours. Claire avait été la lumière sur les intentions qui devaient être les miennes. Je devais execer le véritable profit de tout ceci. Je devais le faire pour pouvoir vivre ma vie dans la joie et non le malheur de la souffrance émotionnelle et physique. Je le ferais, pour moi comme pour Caitlin et Nathan. Je monterais que je ne pourrais pas les laisser tomber. Cette tempête et ce désespoir, qui en découlait, devaient apprendre à s'arrêter, à me laisser vivre ma vie, comme je l'entendais.

- Toutes ces émotions fortes, la raison même de ma chute, avaient provoqué quelques lésions, qui affectaient la maitrise même de mon pouvoir. Tout ceci m'avait conduit à l'hôpital, mon ami était encore là quand j'y étais. Mon médecin n'était autre que lui-même. Je refusais la plupart du temps de me faire soigner par quelqu'un d'autre. Je ne me rappelle pas vraiment de l'opération, ayant été endormi pour éviter les douleurs. A mon réveil, il m'avait dit que tout allait bien, mais que rien n'excluait l'arrivée de quelques douleurs liées à mes blessures. Les migraines, que je ressens, sont dues à ces blessures et non à mon pouvoir, bien qu'avant cela était le cas.

Je reposais la bouteille d'eau à côté de moi avant de reprendre mon discours.

- Avant mes migraines concernaient mon pouvoir, je ne pouvais pas m'empêcher de boire car cela me provoquait des migraines atroces. Je n'avais jamais souhaité connaître la véritable origine de tout ceci jusqu'à il y a quelques jours. J'ai fait une intense crise. Ma migraine ne s'arrêtait pas malgré ma réhydratation. J'ai du passer à l'hôpital et y rester toute une nuit. Après ce passage à l'hôpital, cela allait beaucoup mieux. Je ne buvais plus pour ces histoires-là.

Elle m'expliqua alors son histoire. Elle se considérait au départ comme un monstre avant de découvrir que d'autres personnes en avaient, comme ses parents biologiques, dont je ne connaissais que le père. Elle avait réussi à se dire qu'elle n'était plus seule, qu'elle n'était pas une bête de foire, même si la difficulté était parfois intense. Elle essayait de prendre les choses du côté positif. C'était bien d'être ainsi. Je devrais tellement être orienté dans cette direction. Je devais voir davantage le positif que le négatif. C'était une meilleure solution que la vie, que je menais depuis des années, depuis la mort de Jillian en fait. Elle ne pensait pas que j'étais un monstre. Elle disait que j'étais une personne bien. Par contre, Claire connaissait des vrais monstres, des personnes qui utilisaient donc leur pouvoir pour faire souffrir les autres, pour détruire, pour tuer, pour toutes ces choses que je ne ferais jamais. Cette partie de ce discours m'avait un peu surpris sans pour autant le faire. Nathan m'avait parlé de ce Sylar. Je savais donc que le catalogue des monstres commençait par ce personnage. Claire pensait que mes amis étaient des véritables amis, des personnes sur qui je pouvais vraiment compter. Ils avaient décelé ce qui était important en moi, ma personnalité profonde. Je les aimais plus que tout. Leur présence était parfaitement rassurante pour mon âme. Je ne pouvais pas espérer mieux qu'eux, sauf si je rencontrais d'autres personnes capables de me comprendre et de me rassurer en temps difficiles. J'avais de la chance de les avoir auprès de moi. Je devais vraiment les revoir.

- Merci de dire toutes ces choses sur moi Claire. Ca me fait plaisir de voir que quelqu'un d'autre a réussi à me comprendre, à comprendre que les flammes ne me rendaient pas diabolique comme l'enfer. Mes deux amis sont véritablement des amis pour moi. Ils me voient tel que je suis et non simplement comme un pyromane. Cela m'insère dans ce monde au lieu de m'en éloigner, même si aujourd'hui la situation a changé. Je vais essayer de les revoir. Ils m'aideront peut-être à retrouver la joie plutôt que de rester enfermé sur la mort de mon ami. Je défie l'image de l'enfer en faisait le bien, mais je préfère cette solution. Faire souffrir les gens me fait également du mal. Je sais que nous ne sommes pas tous bons sur Terre. Il existe des véritables démons, ceux qui aiment l'enfer. Je déteste ce genre de personnes. J'aimerais tellement que le monde en soit libéré le plus possible.

J'avais tout expliqué en employant un discours très large, peut-être même un peu trop large. Je ne savais pas vraiment ce qu'elle allait me répondre mais au moins, je n'avais pas évoqué Sylar. Si elle l'avait rencontré, je n'avais pas envie de lui rappeler des mauvais souvenirs. Je ne voulais pas effacer ce sourire qui était réapparu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Tempête et Désespoir (PV avec Claire Bennet) Jeu 1 Juil - 1:37

    J'écoutais attentivement Tyler. Il m'expliqua que ses migraines étaient désormais dues à ses blessures, et non pas à son pouvoir, alors que c'était le cas avant. Il n'empêche que ça devait être affreux, de constamment avoir mal à la tête.. A longueur de journée, on devait se lasser, se fatiguer.. Cela devait être épuisant. Et lorsqu'il utilisait son pouvoir, ça devait être pire. En général, lorsqu'on se sert de son pouvoir, c'est déjà très exténuant. Enfin pas pour moi. Le mien, il se manifestait sans arrêt, sans que je le veuille ou que je le déclenche. C'était comme une seconde nature, un réflexe à vrai dire. Ce n'était pas quelque chose que je contrôlais. Où quelque chose qui, comme le don de Tyler, nécessitait de faire autant d'effort. J'avais en quelque sorte de la chance.. Bien que comparait au sien, mon pouvoir était un peu moins inutile. Tyler, lui, pouvait se défendre, protéger ceux qu'il aime. Alors que moi, je pouvais juste guérir. Bon d'accord, en dernier recours, je pouvais toujours donner mon sang à quelqu'un afin de le guérir, mais il fallait tout de même faire vite.. Enfin bref, je n'allais pas me plaindre car au moins, j'avais un pouvoir et je pouvais aider pas mal de personne, étant donné que moi je ne risque rien.

    -C'est dommage qu'ils ne puissent pas te soulager.. Cela doit être insupportable à longueur de journée, surtout quand tu utilises ton pouvoir non ?! Enfin, je ne veux pas remuer le couteau dans la plaie..


    En parler sans cesse ne devait pas aider Tyler à avancer. C'est bizarre, je le connaissais depuis à peine quelques minutes, et vue la façon dont on se parlait, on pourrait croire qu'on se connaissait depuis plus longtemps que ça, qu'on était des amis de longue dates. Peut-être était-ce due à notre point commun, c'est à dire notre pouvoir ?! Forcément, être spécial, ça créait des liens, c'est sur. Enfin, Tyler n'était plus vraiment un inconnu maintenant pour moi, avec tout ce que l'on s'était dit, il était plus un futur ami. Bref, j'écoutais la suite de son discours. Il commença en me remerciant de nouveau. J'étais ravie de lui faire plaisir. Et puis, ce que je l'avais dis, je le pensais vraiment, je n'étais pas du genre à dire quelque chose si je ne le pensais pas, j'étais bien trop franche pour ça. Comme il me parlait de son don, du bien et du mal, je décidais de lui parler de ma mère, bien que ce ne soit pas vraiment facile pour moi..

    -Ce n'est pas le don qui fait la personne, c'est la façon dont tu l'utilises. Donc, ce n'est pas parce que tu es un pyromane que tu va forcément faire la mal.. La seule personne que je connaissais qui avait se pouvoir avant, c'était ma mère biologique.. Elle se sert de son pouvoir pour faire le mal. Mais tu vois bien que toi, tu n'es pas comme ça, ce qui prouve que le pouvoir n'a rien à voir avec la personnalité. Essaye vraiment d'être heureux auprès de tes amis. La vie est courte, il faut en profiter. De plus, comme tu l'as dis, quand on voit le comportement.. maléfique de certaines personnes.. Enfin bref, il faut de tout pour faire un monde pas vrai ?! Même si le monde serait mieux sans certaines personnes..


    Durant mon discours, évoquer ma mère n'était pas facile. Et lorsque je parlais de personne qui faisait le mal, je pensais notamment à Sylar..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tyler Laughlin

# WARRIOR #

Messages : 4004
Age : 25

Passeport
Puissance:
40000/50000  (40000/50000)
Lieux de résidence:


MessageSujet: Re: Tempête et Désespoir (PV avec Claire Bennet) Jeu 1 Juil - 14:47

J'avais encore un peu mal à la tête, mais je supportais davantage cette douleur. Elle avait un rapport direct avec mes blessures et non avec mon pouvoir. Je préférais cette issue. C'était beaucoup mieux pour vivre. Je n'avais pas sans cesse l'impression de vivre avec une épée de Damoclès au dessus de ma tête. J'étais un peu plus libre qu'avant. C'était certes un semblant de liberté et non une liberté entière, mais cela me suffisait quand même. Je pouvais voir un quelconque espoir et non une succession de malheur. Ce serait génial si je pouvais vivre dans cette perspective constamment, mais je savais que c'était impossible. J'étais encore beaucoup trop renfermé dans cette contradiction, sur moi-même. Je ne pouvais pas encore être complètement heureux. Je devais apprendre à m'ouvrir et ceci allait être probablement encore difficile. Je devais continuer cet échange avec Claire. Cela ne pouvait que m'aider davantage dans ma recherche du bonheur. Je ne pouvais qu'accepter cette aide et profiter de l'occasion. Il fallait que je continue. Je devais même à tout prix continuer.

- Non, il n'y a à priori pas vraiment de moyen de soigner ces migraines. Elles sont dues à mes blessures. Quand je serais complètement guéri, cela partira peut-être. Je garde espoir que cela arrive en tout cas. Cela ramènerait un peu de joie dans mon existence en tout cas. Les migraines liées à mon pouvoir n'existent plus vraiment, grâce à une action très importante de mon ami, que j'ignore d'ailleurs et que je ne saurais probablement jamais. Je ne les supportais pas tellement quand elles étaient là. Je n'utilise mon pouvoir que lorsque c'est nécessaire. J'ai posé quelques problèmes à cause de celles-ci d'ailleurs. J'ai inquiété beaucoup de monde avec mes problèmes, notamment mes amis. Ne dis pas que tu remues le couteau dans la plaie, cela me fait beaucoup de bien de parler, peu importe le sujet abordé. Crois-moi, tu m'aides beaucoup.

Je parlais de mon don, du bien et du mal. J'étais beaucoup trop philosophe dans mes paroles, et cela avait amené Claire à me parler de la fameuse personne qu'elle connaissait, qui était comme moi mais dans le mauvais côté. C'était sa mère biologique. Elle fait le mal contrairement à moi. Il faut certes de tout pour faire un monde, mais quand ce monde était rempli de personnes provoquant une souffrance intense, comment les accepter ? Comment reconnaître que certains monstres méritaient le châtiment de la mort ? J'étais tout de même ami avec Nathan alors qu'il disait avoir commis de grosses bêtises. J'étais passé au delà de tout ceci, pour respecter un principe fondamental de Jillian. Quand une personne n'était pas totalement un monstre, on devait l'aider et cela commencer par une étape importante : l'accepter. Je l'avais fait et je ne le regrettais pas. On avait forgé quelque chose de grand entre nous, même si c'était contre nature. Cela devait être difficile d'en parler pour Claire mais elle l'avait quand même fait. Me faisait-elle confiance finalement ? En tout cas, moi je lui avais accordé ma confiance, assez facilement d'ailleurs, car je savais que quelque chose nous rapprochait, cette chose n'était autre que nos pouvoirs. Nous avions tous deux des pouvoirs et cela a crée rapidement des liens. La gentillesse de Claire m'avait fait prendre conscience de plusieurs choses. La vie était courte, bien trop courte même. On devait apprendre à profiter de la vie, à être heureux avec ses amis. Je devais connaître cette leçon et l'appliquer. J'aimerais vraiment être heureux. Je le souhaitais, mais j'avais du mal à agir dans ce sens. Pourquoi ? Peut-être que je ne le souhaitais pas assez, que je n'étais pas assez concentré sur cette volonté. Je devais apprendre encore pleins de choses, comme à reconnaître mes véritables souhaits. Si j'y arrivais, j'accomplissais quelque chose de grand. Je deviendrais quelqu'un de meilleur. Je devais d'abord adopter cette philosophie pour pouvoir commencer à changer.

- Il est vrai que le monde est rempli de beaucoup de choses différentes, qu'elles soient matérielles ou humaines. Les personnes sont du côté du bien, du mal ou bien neutres, en n'ayant pas tout à fait choisi leur camp. Tout n'est pas tout blanc ou tout noir. Je préfère un monde comme ça. Bien sûr, certaines personnes sont des véritables monstres, faisant souffrir leur entourage de manière vraiment horrible. Je déteste ce genre de choses évidemment. Ce genre de monstres, les grands meurtriers, je ne pourrais jamais être ami avec eux. Enfin ce n'est qu'un jugement préliminaire. Je n'ai pas encore rencontré un grand meurtrier en face à face. Je n'en entend juste parler par d'autres personnes, c'est tout. Toi, Claire, tu fais partie du bien. Ceci est une bonne chose. Tu es vraiment une personne intéressante.

Cette rencontre me ramenait de bonnes émotions. J'aimais cette perspective-là, car cela montrait qu'il y avait encore un espoir. Cette tempête pouvait enfin s'arrêter. Ce serait une très bonne chose si cela se faisait vraiment. Je pourrais enfin respirer de l'air pur, en profitant de la joie enfin récupérée. Vivre ainsi me prouverait que je n'étais pas autre chose qu'un humain, que j'étais tout de même commun au reste des enfants de la Terre. Je n'étais pas une chose mauvaise, loin de là. Je n'étais pas un criminel, je refusais d'être ainsi. J'aimais donner du bonheur à mes proches, même si j'étais souvent malheureux dans ma solitude. Je ne pourrais jamais les faire souffrir volontairement. Je ne pourrais pas l'accepter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Tempête et Désespoir (PV avec Claire Bennet) Sam 3 Juil - 1:07

    Apparemment, la douleur était quand même plus supportable étant donné que Tyler n'avait plus besoin de boire et qu'il ne plissait plus les yeux. Enfin pour l'instant, et j'espérais pour lui que ça allait durer. J'espérais, tout comme lui, que lorsqu'il sera guéri, tout irait mieux, du moins en ce qui concerne ses migraines. C'était tout à fait possible qu'une fois guérie, tout disparaisse. Ses migraines pouvaient même être des effets secondaires suite au traitement qu'il avait du prendre pour ses blessures, qui sait. Ça serait la meilleure issue pour lui. La vie quotidienne serait plus facile, moins douloureuse. Même si les douleurs morales elles, seront toujours là.. Et c'étaient sans doute les pires. Lorsqu'on est blessé moralement, c'était beaucoup plus difficile de guérir. C'était petit à petit, il fallait reprendre confiance en soit et en les personnes qui nous entouraient. Enfin bref, ça ne se faisait pas du jour au lendemain.. Il m'expliqua alors qu'il ne se servait de son pouvoir que lorsque c'était nécessaire. C'était compréhensible surtout si lorsqu'il l'utilisait, ses migraines étaient encore plus forte. Heureusement pour moi, je n'avais pas ce problème là. Sinon, ça serait sans doute insupportable, étant donné que mon pouvoir fonctionnait constamment.. Bref, il me dit que parler lui faisait du bien. J'étais heureuse d'avoir pu l'aider dans ce cas.

    -C'est vraiment dommage.. C'est tout à fait possible que ce soit un effet secondaire due à tes blessures. J'espère vraiment que ça ira mieux quand tu guériras. En tout cas, tu mérites d'aller mieux c'est sur ! Parler, ça aide à faire sortir tout ce qu'on ressent, a juger objectivement ce qu'il nous est arrivé. Je suis ravie d'avoir pu t'aider. N'importe quelle bonne action est bonne à prendre dans ce monde. Et puis, ça me fais plaisir, j'aime beaucoup aider les gens.


    Quoi de plus réjouissant et satisfaisant que d'aider quelqu'un ?! Rien sans doute. Tyler me parla ensuite du bien et du mal, ainsi que des personnes neutres. Il avait raison, dans un sens c'était bien que tout ne soit pas que blanc ou noir. Puis de toute façon, c'était impossible de vivre dans un monde où il n'y avait que le bien. Je l'avais compris. Certes, j'aurais tant aimé que ce soit possible, mais ça ne l'était pas. Et puis, si on était logique, il ne pouvait pas y avoir de bien sans mal. C'était.. Complémentaire en quelque sorte. Si il n'y avait pas de mal, comment savoir qu'une chose était bien ?! C'était impossible. Bref, il me parla des meurtriers. Il m'expliqua que son premier jugement, c'était qu'il ne pouvait pas être ami avec ce genre de personne. Il avait raison. Ces personnes étaient prêtes à tout, y compris à vous trahir pour arriver à leurs fins. J'essayais de m'imaginer moi, amie avec une personne comme Sylar par exemple. Un frisson de dégoût me parcourut. Vue tout ce qu'il m'avait fait subir, à moi et à ceux que j'aimais, c'était juste impossible. Jamais de la vie cela n'arriverait. Tyler me dit alors qu'il trouvait que j'étais une personne intéressante. Un immense sourire vint s'installer sur mon visage. Lui aussi, il l'était vraiment. Et puis, il avait eu une vie difficile et avait le mérite d'être toujours du côté du bien, il n'avait pas sombré malgré tout.

    -De toute façon, un monde où tout le monde fait le bien, ce serait idéal, mais c'est tout bonnement impossible. Si il n'y a pas de mal, il n'y a pas de bien. Crois moi, ton jugement est bon. On ne peut pas être ami avec ce genre de personne.. Ces personnes seraient capable de se servir de toi et de te trahir pour arriver à leur objectif.. Je connais quelqu'un de ce genre.. Alors je m'y connais un peu, et je sais que je serais tout simplement incapable d'être amie avec lui, vue tout ce qu'il m'a fait.. Bref, merci beaucoup pour ce que tu as dit. Toi aussi tu es quelqu'un d'intéressant. Tu as eu une vie difficile comparée à la mienne.. Et puis, tu es toujours du côté du bien alors que tu as vécue des choses horribles, d'autres auraient sombré à ta place..

    J'ignorais si je croirais toujours en cette grande cause qu'est le bien si j'aurais vécue ce que Tyler avait vécue. Bon ok, ma vie n'avait pas été facile du tout non plus, mais quand même, comparé à la sienne, ce n'était rien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tyler Laughlin

# WARRIOR #

Messages : 4004
Age : 25

Passeport
Puissance:
40000/50000  (40000/50000)
Lieux de résidence:


MessageSujet: Re: Tempête et Désespoir (PV avec Claire Bennet) Sam 3 Juil - 12:27

Aucun moyen pour me soulager, vraiment aucun, cette notion ne me plaisait pas, mais je n'avais pas le choix. Je devais accepter la vie avec tous ces problèmes, un arrivage massif de malheur sur ma personne. Tant pis, je souffrirais quand même, même si je détestais cela. Parler avec Claire m'avait réellement aidé. J'avais pu évacuer beaucoup de choses en très peu de temps. Cette perspective me rendait heureux, car elle était rare. Je pouvais soulager ma conscience, qui me désignait comme coupable d'office. Comment oublier cette histoire ? Je savais que ce n'était en rien de ma faute, car je ne pouvais pas prévoir tout ceci, enfin pas cette fois-ci bien sûr, mais j'avais du mal à le croire. Pourquoi ? Parce que cette histoire ressemblait trait pour trait à celle de Jillian : un assassinat orchestré par des personnes que je ne connaissais pas du tout. C'était encore une fois le même scénario, au milimètre près. Je ne pouvais pas faire comme si tout ceci n'existait pas. C'était impossible d'oublier, de tourner la page, mais pourquoi ? Je l'ignorais. J'avais peut-être simplement du mal à m'en défaire, pour une raison encore inconnue, que je ne comprendrais probablement jamais. Je voudrais tant que cette tempête arrête de me tourmenter, mais je ne pouvais pas encore vivre sans elle. J'avais besoin de franchir une nouvelle étape. Je devais retrouver mes amis et leur parler. Dans cette étape, se trouvait peut-être ma seule chance. Parler avec Caitlin et Nathan était peut-être ma chance d'aller mieux. Je devais la saisir et en profiter. Je devais apprendre à savourer les véritables plaisirs de la vie. Ma survie dépendait de toutes ces décisions. Je le savais très bien. Claire disait que je méritais d'aller mieux. Elle était ravie d'avoir pu m'aider. Moi, j'étais ravi d'avoir pu faire sa connaissance. Elle aimait beaucoup aider les gens. Cela se voyait vraiment. Elle était une personne intéressante. Cette rencontre était vraiment une bonne chose pour moi. Cela avait changé certaines choses en un point positif. Je ne pouvais pas ignorer ceci. C'était tellement important de comprendre l'importance des choses. Ma phrase était encore forgée d'une philosophie inconnue. Je venais juste de m'en rendre compte en un instant.

- Rien ne peut soulager mes migraines pour le moment, mais si ce n'était qu'un effet secondaire, cela partira assez vite, quand je serais enfin guéri. Cela n'égale pas par contre ce que tu as fait pour moi aujourd'hui. Grâce à cette discussion, beaucoup de choses ont pu sortir de ma conscience. Cela soulage beaucoup. Honnêtement, tu as fait plus que m'aider, tu m'as ouvert les yeux sur ce que je devais faire. Je dois revoir mes amis le plus rapidement possible, et leur parler. Je ne sais pas si j'aurais la force de tout leur raconter, mais je leur parlerais, en montrant à quel point ils sont importants pour moi. L'importance de la présence des proches est essentielle.

Un monde, où chaque parcelle de population faisait le bien, serait idéal. Tout ceci forgerait une utopie très puissante, tellement belle à regarder et à vivre. J'aimerais vraiment vivre dans un monde tel que celui-ci, lavé de chaque bout de souffrance causée par l'enfer. Je ne pourrais qu'être heureux de vivre dans une utopie, mais c'était tout bonnement impossible. Le monde était forgé dans une nuance de gris puissante, tellement indestructible. Détruire l'enfer était impossible, car il faisait parti du monde, que nous le souhaitions ou non. La Terre devait vivre dans cette notion de paradis et d'enfer. Mon jugement était bon selon elle. On ne pouvait pas être ami avec ce genre de personne. Ces personnes seraient capable de se servir de notre conscience et de nous trahir pour arriver à leur objectif. Elle connaissait quelqu'un de ce genre. Elle ne pourait pas lui pardonner, car elle avait à priori subi beaucoup de choses par sa faute. Je n'allais pas évoquer ce genre de sujet. Je ne voulais pas lui faire mal en évoquant le monstre qu'elle connaissait. Ce n'était pas la peine de retomber dans cette spirale de la souffrance. Elle ne méritait pas tout ceci. Finalement elle me remerciait pour mes paroles. Elle me trouvait également intéressant. J'avais vécu beaucoup de choses horribles dans ma vie. Tout ceci avait forgé une existence si compliquée et si malheureuse. J'étais toujours du côté du bien malgré tout ceci, car j'avais compris que partir dans cette spirale sans retour, qu'était la vengeance, ne servait à rien, même si cela pouvait parfois soulager l'esprit. Cela ne faisait que nous détruire, et parfois, ce chemin était en sens unique. Il était rare d'en sortir indemne. Quand elle disait, que d'autres auraient sombré à ma place, cette expression me rappelait Nathan. Il n'arrêtait pas de me dire ceci. C'était vraiment un miracle, je pouvais le concevoir, mais je n'étais pas unique. Je n'étais qu'un humain, quelque chose de commun, qui avait juste compris vers quel sens se tourner. Peu de gens le comprenait, mais moi je l'avais compris, avec l'aide de Jillian. Cette pensée forgeait une tristesse nostalgique, qui ne se voyait pas à l'extérieur, heureusement.

- Pardonner à quelqu'un est quelque chose de bien, mais parfois impossible. Je le sais par expérience malheureusement. Quelqu'un qui a commis des erreurs, des bêtises liées directement à la vie, sans commettre un acte irréparable, comme le meurtre, n'est pas forcément un monstre. Il faut juste comprendre ces choses-là. Être rejeté peut conduire à ce genre d'erreurs. Cela nous change. Je suis d'accord un des rares à ne pas avoir changé, mais je n'ai fait que respecter un principe que j'ai compris il y a longtemps, que la vengeance ne faisait que nous détruire. Je n'avais pas envie de changer juste en perdant quelqu'un. Ce serait une absence de respect en sa mémoire, que je n'oublierais jamais d'ailleurs. Beaucoup de personnes sombrent malheureusement. J'aimerais les sauver, mais je ne peux pas aider tout le monde, car je sais que la vie a des limites. J'aimerais juste en aider le plus possible, en commençant par mes amis tout d'abord. Ils ont également une vie compliquée, et j'aimerais vraiment que cela puisse changer. Je sais que je ne suis qu'une personne, qu'un humain, mais je souhaite ceci pour eux. Je ne veux que leur bonheur, rien d'autre que cela. Souhaiter le bonheur, au lieu de la souffrance, est quelque chose de normal quand on fait le bien. Je suis certes un pyromane, qui a beaucoup de souffrance en lui, mais je pense à eux. Je ne peux pas les oublier, même si j'ai encore en tête les cinq mauvaises expériences majeures de ma vie, celles qui avaient tout changé.

Mon discours avaient été encore long. Je ne pouvais pas m'empêcher de parler. Je buvais encore pour retrouver ma respiration, et non par douleur. C'était plus fort que moi. Mais, heureusement, j'avais l'impression que Claire, était la personne qui m'aidait réellement. Elle avait ouvert ma carapace. Je pouvais soulager ma conscience en parlant. C'était quelque chose de tellement reposant, de tellement bon. C'était un cadeau inestimable à mes yeux. Je ne pourrais jamais assez la remercier pour ce qu'elle avait fait pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Tempête et Désespoir (PV avec Claire Bennet)

Revenir en haut Aller en bas

Tempête et Désespoir (PV avec Claire Bennet)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: MANHATTAN :: - MANHATTAN UPTOWN :: Central Park-