Heroes Stories est un forum RPG créer sur les bases de la série Heroes.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Simple tristesse mais douleur immense (solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Tyler Laughlin

# WARRIOR #

Messages : 4004
Age : 25

Passeport
Puissance:
40000/50000  (40000/50000)
Lieux de résidence:


MessageSujet: Simple tristesse mais douleur immense (solo) Jeu 22 Juil - 15:52

Depuis tout ce qui s'était passé, avec la disparition de Caitlin et le désespoir de Nathan, je me sentais perdu dans toutes ces nuances émotionnelles, qui me détruisaient de part en part. Je me sentais encore plus seul que jamais. Je cherchais à être dans l'isolement, à vivre dans cette souffrance, alors que je devrais faire plutôt le contraire. Mes actes n'avaient pas une signification logique, simplement plausible comparé aux événements. Je devrais chercher de la compagnie, aider Nathan, ne pas être seul, mais pourtant, j'étais seul, complètement seul, sur le pont de Brooklyn, endroit original pour une isolation telle que la mienne. Je marchais complètement au hasard, perdu dans mes pensées, alors que Nathan était peut-être en train de commettre la pire bêtise de sa vie, mais pourquoi faisais-je cela ? Pourquoi faisais-je le contraire de ce qui était bien ? Pourquoi devais-je à tout prix m'isoler ? Mais pourquoi ?

Je m'appuyais sur les rebords, chacun des rebords, comme si je me maintenais pour éviter de tomber. J'étais prisonnier de cette faiblesse, ne pouvant rien faire pour en réchapper. Le danger lié à ma mort éventuelle était si énorme, que je savais, que je ne pourrais pas m'en sortir, enfin pas si je ne faisais rien dans ce sens, si je n'agissais pas pour survivre. Les émotions, que je ressentais, étaient si puissantes, si énormes, si fortes. Cela m'évoquait directement l'un de mes passages à l'hôpital, le jour où la mort avait failli par réussir à m'emporter, à provoquer mon départ final de la Terre.

A force de marcher, je me fatiguais sans cesse. J'avais encore peu de force pour continuer ma marche hasardeuse. Je m'arrêtais pour pleurer et désespérer à voix haute. J'avais si mal, si peur. Je ne comprenais rien du tout à tout ce qui se produisait. J'étais dépassé par les obstacles qui peuplaient ma vie, alors que cela relevait davantage de l'habitude, même si c'était très dangereux. Je pleurais tellement. Mon coeur souffrait. Mon âme se brisait en mille morceaux. Ma conscience se brouillait tellement. Je n'étais plus rien. Même l'image de pyromane angélique se brouillait dans cet enfer. Je ne voyais plus Caitlin, depuis le jour où elle avait disparu. Nathan avait changé à cause de cet événement. Il était si désespéré et si perdu. Pourtant, je ne l'aidais pas en cherchant l'isolement. Je me détruisais et je le détruisais également dans cette histoire. Je devais arrêter cette machine infernale une bonne fois pour toutes. Je devais prendre l'initiative de mettre fin à cette spirale meurtrière. Je devais chercher à revoir Nathan, à lui parler, et à l'aider. Pour cela, je devais sortir de mon silence.

De la poche croite de ma veste, je sortais mon portable et composait le numéro de Nathan afin de lui parler et lui dire que je venais lui rendre visite, que je venais l'aider. J'attendais au fur et à mesure. Le rythme des sonneries m'énervait même. J'aimerais tant qu'il réponde mais il ne répondait pas. Finalement, le répondeur de Nathan se déclencha. J'attendais la fin de cette répétition si enregistrée, si programmé. Je n'aimais pas le côté monotone des répondeurs. Je changeais le mien sans cesse, dès que l'ancien commençait à m'énerver. C'était une manie un peu constante chez moi, qui était si répétitive, mais qui forgeait finalement un côté de ma personne.

La sonnerie ayant enfin pu retentir, je pouvais laisser mon message. Je commençais finalement à parler, ne sachant pas l'issue que ces paroles déclencheront en fin de compte.

- Nathan, c'est moi, Tyler. J'aurais tellement aimé que tu me répondes, que tu me dises comment tu vas. Je m'inquiète pour toi en ce moment. Je sais qu'elle te manque et que je ne peux pas combler tout ce manque, mais j'aimerais réellement t'aider, comme tu as su le faire pour moi. Je sais que tu es chez toi, que tu t'isoles certainement encore dans ton désespoir. Je détestes te voir ainsi. Tu provoques ta propre destruction et je ne te laisserais jamais aller jusqu'au bout de tout cela. Je vais venir te voir. Je te laissais ce message surtout pour te prévenir que je venais. Je vais venir te voir et faire tout ce que je peux pour t'aider, comme je te l'ai promis sans cesse. J'espère te trouver chez toi et que tu seras réceptif à ce que je souhaite. Je vais arrêter de te parler sinon je vais polluer ta messagerie de mon discours. Alors, je te dis à tout à l'heure Nathan, enfin j'espère.

Je faisais toute la manipulation pour laisser le message en espérant que cela fonctionnerait en fin de compte. Je faisais désormais le chemin inverse, avec pour destination l'appartement de Nathan.

[vers Un meurtrier ou un sénateur ?]
Revenir en haut Aller en bas

Simple tristesse mais douleur immense (solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: New-York :: Pont de Brooklyn-